Octobre 26, 2020
Par Les Enrages
28 visites


En 2012, le Pape a prononcé lors des Journées mondiales de la Jeunesse (JMJ) un discours allant dans ce sens, et qui annonçait les principales thématiques devant servir de base à son « écologie humaine », le maître-mot étant la sauvegarde de la « Création », mot utilisé en lieu et place de « nature » ou « environnement ».

Si ces dernières comprenaient des problématiques chères au mouvement écologiste comme la déforestation ou le gaspillage des ressources pour « alimenter un besoin de consommation insatiable », le Pape y a aussi lié des thèmes moraux chers aux réactionnaires, dénonçant par exemple « l’abus d’alcool et de drogue, l’exaltation de la violence et la dégradation de la sexualité, qui sont souvent présentés par la télévision et par internet comme un divertissement », ainsi que le « relativisme ». Si « les préoccupations au sujet de la non-violence, du développement durable, de la justice et de la paix, de la protection de notre environnement sont d’une importance vitale pour l’humanité », le Pape a tenu à rappeler qu’à ses yeux « Tout cela, cependant, ne peut être compris sans une profonde réflexion sur la dignité innée de toute vie humaine, de la conception jusqu’à la mort naturelle, dignité qui est conférée par Dieu lui-même et qui est, par conséquent, inviolable ».

On y est : à travers l’écologie, il s’agit aussi de rappeler l’opposition de l’Église par exemple à l’interruption volontaire de grossesse (IVG). D’ailleurs, le Vatican a utilisé en 2009 le prétexte écologique pour faire campagne contre la pilule contraceptive, accusée d’avoir “depuis des années des effets dévastateurs sur l’environnement” car elle relâcherait “des tonnes d’hormones” dans la nature via les urines des femmes et serait dès lors “une cause non négligeable de l’infertilité masculine”. En revanche, quand il s’agit de critiquer le capitalisme, le Vatican se limite sans surprise à en dénoncer les « distorsions », sans du tout remettre en cause sa légitimité.

Source antifa




Source: Lesenrages-antifa.fr