Titre-medium

Salut!

Ce que tu tiens dans tes mains c’est un ptit journal contre toutes les prisons.

On a envie de parler de la taule et de s’y attaquer. Parce qu’elle protège et contribue à tout ce qu’on trouve de plus dégueulasse dans ce monde : le règne de la thune, du pouvoir, de la norme. Et si t’as rien de tout ça ou si tu es à la marge, tu te fais écraser la gueule. On vomit ce système entretenu par l’exploitation, la peur, les rapports de compétitions, les hiérarchies, l’isolement, et qui défonce la planète au profit du capitalisme. L’État, ses représentants, et ses petits soldats sont les garants de cet « ordre des choses » et légitiment toutes les violences pour le maintenir.

Ce système on veut pas essayer de l’améliorer, le changer depuis l’intérieur. On pense qu’il est moisi

jusqu’à la racine et qu’en changer quelques aspects c’est trop superficiel et même nuisible, parce qu’on sait qu’il récupère et intègre les critiques partielles pour se renforcer (le capitalisme vert en est un bon exemple).

Dans ce journal, on va notamment parler de l’actuel plan du gouvernement de construire et agrandir plusieurs prisons (entre 4000 et 7000 nouvelles places, d’ici 2022). Du côté de Toulouse, une nouvelle taule est en projet de construction. En parallèle de ce plan pénitentiaire ils ont voté une réforme de la justice. Elle permet entre autres d’étendre ce qu’ils appellent les « peines alternatives » réalisées en dehors des murs. Bref condamner toujours plus de monde, en prison ou en dehors ! On va aussi dire en quoi on trouve que la ville et la taule vont dans le même sens et tendent à se ressembler: toujours plus de sécurisation, de repression, de contrôles…

Ce journal a été écrit avant la crise sanitaire et le confinement en france. Il y aurait beaucoup de choses à en dire, notamment sur ce qu’il s’est passé en taule et sur l’aspect carcéral de la ville.

Mais on voit cette gestion de crise comme une accélération de tout ce qui existait déjà et dont on parle ici.

On a décidé d’axer plus particulièrement ce journal sur la prison, même si on veut s’attaquer à tous les lieux d’enfermement et au monde qui va avec. On a envie de partager des infos, des analyses et de se donner de la force et des idées de comment faire chier leurs plans autant que possible.

Q UE LEURS CONSTRUCTIONS DE NOUVELLES TAULES SOIENT MISES À MAL ET NE SE PASSENT PAS DANS LE SILENCE … POUR COMMENCER !

p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 115%; background: transparent }


Article publié le 27 Mai 2020 sur Nantes.indymedia.org