Novembre 5, 2021
Par Marseille Infos Autonomes
394 visites


Le jour de l’an 2012, Wissam El Yamni 30 ans retrouve des amis à La Gauthière, son quartier d’enfance. Il est 3h20 du matin lorsqu’il est interpellé par la police au motif de « jet de pierres ». Appelés en renfort, plusieurs policiers sont dépêchés, un impressionnant dispositif – les témoins parlent de 10 voitures – est alors mis en place bien que Wissam soit déjà immobilisé.

Plusieurs témoignages affirment que Wissam El Yamni a alors reçu des coups avant d’être embarqué et conduit au commissariat de police.

Après son arrestation, il est conduit au commissariat menotté.

Là, le pantalon baissé jusqu’aux chevilles pour mieux l’humilier, les policiers le passent à tabac devant des témoins présents dans le couloir. Témoins que la juge d’instruction refuse toujours d’entendre.

L’enquête est ensuite marquée du début à aujourd’hui, par une série d’incohérences répétées comme des preuves photographiques et audios qui disparaissent…

Il y a quelques jours le Comité Justice et Vérité pour Wissam communiquait :

« Le tribunal ordonne que ce témoin soit amené devant lui par la force publique. » La voix de son président, Benjamin Blanchet, n’a pas tremblé au moment de prononcer la phrase, même si le témoin en question n’est autre que Nicolas Sarkozy. Ce mardi après-midi, le tribunal a ordonné l’audition de l’ancien président de la République en qualité de témoin au procès dit des sondages de l’Elysée, commandés durant sa mandature. Un mandat d’amener a été émis à son encontre, ce qui signifie que l’ancien chef d’Etat ne pourra pas couper à une audition par le tribunal . La date a été fixée au 2 novembre.

https://www.liberation.fr/societe/police-justice/proces-des-sondages-de-lelysee-le-tribunal-ordonne-laudition-de-nicolas-sarkozy-comme-temoin-20211019_64NZVZLII5GTBDOKL2GD735ZVU/

Ce fait démontre ce que l’on a cessé de répéter depuis 10 ans : quand des magistrats veulent se donner des moyens nécessaires d’entendre des témoins, ils se donnent les moyens nécessaires de les entendre.

L’échange en pièce jointe avec l’un des témoins :



Cordialement,

Justice et Vérité pour Wissam




Source: Mars-infos.org