En ces temps de rentrĂ©e probablement sociale, un voyage au cƓur des manifestations et des violences de rue Ă  Paris au dĂ©but du 20e siĂšcle Ă  partir de Le goĂ»t de l’émeute. Manifestations et violences de rue dans Paris et sa banlieue Ă  la « Belle Époque Â» (L’ÉchappĂ©e, 2012) – avec l’auteure, Anne Steiner, maĂźtre de confĂ©rences Ă  l’UniversitĂ© Paris 10 Nanterre, Ă©galement auteure sur ce sujet de Le Temps des rĂ©voltes. Une histoire en cartes postales des luttes sociales Ă  la « Belle Époque Â» (L’ÉchappĂ©e, 2015) et de Les En-Dehors. Anarchistes individualistes et illĂ©galistes Ă  la Belle Époque (L’ÉchappĂ©e, 2020).

L’émission (50 minutes) comporte :

<http://sortirducapitalisme.fr/media…>

Une dĂ©finition de l’émeute, spontanĂ©e, imprĂ©visible et violente, et de la manifestation, prĂ©vue, ritualisĂ©e et pacifique ;

Une histoire du rĂ©gime juridique des manifestations, complĂštement interdites (et donc brutalement rĂ©primĂ©es) jusqu’en 1909, et peu encadrĂ©es lĂ©galement jusqu’en 1935 ;

Une description des Ă©meutes de 1909-1910 suite respectivement Ă  l’annonce de l’exĂ©cution du pĂ©dagogue libertaire Francisco Ferrer en Espagne et Ă  l’assassinat par un policier d’un ouvrier parisien ;

Une gĂ©nĂ©alogie de la distinction mĂ©diatique entre « manifestants Â» et « casseurs Â», recoupant celle du marxisme entre « prolĂ©taires Â» et « lumpenprolĂ©taires Â» ;

Une discussion de « l’économie morale Â» des Ă©meutes et des liens entre Ă©meutiers et manifestants (souvent solidaires de ceux-ci, et ne considĂ©rant pas qu’il y ait d’incompatibilitĂ© entre manifestation et Ă©meute) ;

Un constat du retour de l’émeute et des manifestations sauvages au cours des derniĂšres annĂ©es face Ă  l’échec du modĂšle du « mouvement social Â» et de ses manifestations massives encadrĂ©es, notamment en dĂ©cembre 2018 avec l’émeute des gilets jaunes aux Champs-ÉlysĂ©es ;

Une analyse du changement de l’économie morale des gilets jaunes, d’une subversion des rĂšgles de dĂ©claration de manifestation en prĂ©fecture (mais accompagnĂ©e de discours pro-police) Ă  une acceptation des techniques des « black blocks Â» ;

Une discussion des similitudes et des diffĂ©rences entre les situations des manifestant-e-s parisien-ne-s de 1909-10 et ceux et celles d’aujourd’hui : degrĂ© de politisation, de rĂ©pression judiciaire, etc. ;

Une description des affaires Liabeuf et Durand et de leurs condamnations Ă  mort respectives ;

Une analyse des transformations de la rĂ©pression judiciaire de la Belle Ă©poque Ă  nos jours ;

Une critique de la disqualification des mouvements contestataires comme réactionnaires sous Clémenceau et sous Macron.

Des liens vers des articles sur le sujet ici.


Article publié le 10 Sep 2020 sur Lenumerozero.info