par Pat de Botul le 12 juin 2019

Le Sénat retoque l’allongement du délais de recours à l’IVG

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4065

L’amendement à la Constitution concernant l’allongement du délais de recours à l’IVG proposé par Laurence Rossignol a été retoqué, par 205 voix contre versus 102 pour, au grand dam du Planning familial, pour lequel une telle augmentation des délais aurait constitué un «signal fort pour l’Europe, au moment où des pays prennent actuellement des mesures régressives pour restreindre ce droit voire l’interdire» ; ainsi qu’une «avancée législative qui permettra un meilleur accès à l’IVG en France pour toutes les femmes qui aujourd’hui doivent se rendre à l’étranger parce qu’elles n’ont pas pu avorter en France dans les délais légaux actuels».
Dans un rapport daté de 2013, le Haut conseil à l’égalité (HCE), instance nationale consultative indépendante, rappelait que l’un des objectifs de la loi de 2001 relatif à la contraception était de faire baisser de 80% le nombre de femmes ayant recours à des IVG à l’étranger, estimé à 5 000. Le HCE soulignait qu’aucune évaluation précise n’était disponible quant à cette statistique, mais qu’«il ressort cependant des remontées de terrain que les cas de dépassement de délai pour cause de non prise en charge dans les temps sont encore fréquents».
En Espagne, les IVG peuvent être pratiquées jusqu’à la fin de la 14e semaine, et jusqu’à la 24eau Pays-Bas, par exemple.

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …


Article publié le 12 Juin 2019 sur Monde-libertaire.fr