Mars 4, 2019
Par Indymedia Nantes
99 visites


Le RIC est la dernière revendication à la mode, propulsé par les portes paroles Gilets jaunes. Avant de regarder ce qu’il en ai, triste constat qu’un mouvement qui se voulait “spontané”  et sans chefs ce retrouve à reprendre les revendications d’une poignée de chefs auto-proclamés sans en discuter ni sans chercher à comprendre de quoi il en retourne. L’erreur serait de croire qu’il n’y a pas de dirigeants au sein des GJ, l’erreur serait de croire que toute hiérarchie ce construit comme celle très disciplinée d’une armée. Le management moderne est, par exemple, plus subtil et laisse croire aux subordonnés qu’ils auraient une « autonomie ». Au lieu d’une hiérarchie stricte où chaque personne peut identifier sont supérieur, place aux méthodes plus manipulatoire et soft, à la direction difficilement identifiable, à du « on est tous pareils», ainsi la pilule se digère plus facilement et la soumission à l’autorité passe directement par l’aliénation et la croyance.




Source: