Le mouvement des « gilets jaunes », des lycéen.e.s et d’autres le montrent. Nous n’en pouvons plus de voir quelques personnes se gaver alors que nous galérons à boucler nos fins de mois et que d’autres vivent à la rue. Que les plus riches ne paient plus l’ISF pendant que nos loyers augmentent et jamais nos salaires, que les inégalités et discriminations se renforcent et que le gouvernement ne fait qu’empirer la situation. Depuis le 17 novembre, la peur a changé de camp et l’espoir emplit celles et ceux qui battent le pavé, occupent les rond­ points. Alors amplifions nos luttes face à un gouvernement qui ne fait que réprimer et finissons en avec ce système !


Le tract en version pdf :

 - 367.5 ko

Le tract en texte :

Le mouvement des « gilets jaunes », des lycéen.e.s et d’autres le montrent. Nous n’en pouvons plus de voir quelques personnes se gaver alors que nous galérons à boucler nos fins de mois et que d’autres vivent à la rue. Que les plus riches ne paient plus l’ISF pendant que nos loyers augmentent et jamais nos salaires, que les inégalités et discriminations se renforcent et que le gouvernement ne fait qu’empirer la situation. Depuis le 17 novembre, la peur a changé de camp et l’espoir emplit celles et ceux qui battent le pavé, occupent les rond­ points. Alors amplifions nos luttes face à un gouvernement qui ne fait que réprimer et finissons en avec ce système !

Un quartier où lutter

Habitantes et habitants du quartier depuis plusieurs années, nous voyons le quartier évoluer vers des intérêts qui se sont pas ceux des gens qui y travaillent et y vivent. A titre d’exemples, le grand projet de la Tour Occitanie pour les porte­monnaies trop grassouillet de France et de Navarre, les agences

immobilières qui fleurissent alors qu’il en coûte toujours un peu plus pour se loger, les places de parking payantes, les petits commerces qui ferment, les subventions des associations qui ne tombent plus et qui financent des caméras. La liste, loin d’être exhaustive, suffit à faire le constat d’un quartier qui est de moins en moins celui de ses habitants et travailleuses.

Des luttes de quartier

Le mouvement social en cours a permis de recréer du lien dans des zones rurales où il n’y avait presque rien, les personnes se retrouvant sur des rond­points pour discuter, débattre et agir ensemble. Nous pouvons nous en inspirer ici en ville et se retrouver dans le quartier pour apporter notre pierre à l’édifice des différents mouvements en cours. Il nous paraît important que des relais locaux

existent à côté des grandes assemblées gilets jaunes de Toulouse et d’ailleurs et des mobilisations dans les lieux de travail.

Une Bonnefoy pour toutes, quartiers en luttes !

Assemblée de quartier

Mercredi 16 janvier à 16h

Itinéraire BIS (22 rue Périole)



Rendez-vous Bonnefoy Acte X

Samedi 20 janvier à 12h

Jardin Michelet

Par Information Anti Autoritaire Toulouse et Alentours (IAATA),

Source: http://iaata.info/Le-quartier-Bonnefoy-en-lutte-3016.html