Octobre 14, 2021
Par Yannis Youlountas
293 visites


Voici la traduction des titres des principaux médias grecs hier soir et aujourd’hui :

.

LE PROCÈS FABRIQUÉ DES MEMBRES DE ROUVIKONAS FAIT L’EFFET D’UNE BOMBE EN GRÈCE !

.

Monstrueux ! La police grecque a essayé de faire condamner à la prison à vie deux anarchistes innocents, membres d’un collectif gênant pour le pouvoir économique et politique, en fabriquant des faux témoignages à charge. Qui est à l’origine de ce complot ? Uniquement des policiers ou des dirigeants politiques également ?

En arrivant au pouvoir en 2019, Mitsotakis avait promis d’en finir avec Rouvikonas « par tous les moyens ». Quelques semaines plus tard, comme par hasard, une vieille affaire fumeuse de meurtre ressortait contre deux membres du groupe anarchiste, alors que le juge d’instruction précédent avait considéré totalement vide le dossier et avait relâché les militants politiques aussitôt après leur garde à vue.

.

Pourquoi cette affaire est-elle ressortie tout à coup, à grand renfort de médias et de déclarations accusatrices, alors même que le pouvoir cherchait un prétexte pour punir et faire disparaître Rouvikonas ? Manifestement pour classer Rouvikonas parmi les organisations criminelles, autrement dit pour être le pendant d’Aube dorée : afin de punir par la suite tous ses membres (dans une organisation dite « criminelle », tous les membres sont responsables des crimes, même s’ils ne sont commis que par deux membres) et dans le but de détruire l’image et l’existence même du groupe. Le pouvoir souhaitait faire disparaître la jeune mais déjà puissante légende de Rouvikonas, connue dans tout le monde libertaire et déjà gravée dans la grande histoire de l’anarchisme.

.

Oui, mais voilà, devant l’immense levée de bouclier en Grèce et dans le monde (des signataires dans plus de 50 pays, des milliers de voix s’opposant à un procès absurde et kafkaïen rappelant des horreurs passées comme la condamnation de Sacco et Vanzetti dans les années 1920), les témoignages à charge ont fini par faire pssschit et à se retourner contre leurs instigateurs.

.

Reste à savoir précisément jusqu’où monte ce complot dans la hiérarchie de l’État et du pouvoir ? Le saura-t-on un jour ? Peut-être en saurons-nous un peu plus le 29 octobre prochain, lors de la reprise du procès, dans un contexte exceptionnel.

.

Merci encore à toutes et tous de votre mobilisation. Merci de nous aider à diffuser l’info, dans le silence des médias occidentaux.

.

Yannis Youlountas

.

Résumé de l’affaire et de la journée d’hier :

.




Source: Blogyy.net