Septembre 14, 2017
Par Le Poing
189 visites

Montpellier Poing Info, le 14 septembre 2017 – « À cause d’un bug informatique, l’université n’a pas mis à jour mes cursus et ça a bloqué mes bourses. Et comme j’ai pas d’argent, je peux pas m’inscrire à la fac ».

L’administration de Paul Valéry cherche par tous les moyens à réduire le nombre d’étudiants inscrits et promeut la sélection à l’université. Certains n’ont pas pu renouveler leur carte de séjour à cause d’un refus d’inscription et d’autres se retrouvent bloqués en master 1, sans possibilité de continuer leurs études à Montpellier.

C’est pour dénoncer la multiplication des « sans facs » que plusieurs dizaines de personnes ont bloqué l’université pendant une heure mardi dernier. Outré, le président de la fac, Patrick Gilli, s’est transformé en auxiliaire de police en envoyant une lettre à tous les étudiants et personnels pour les inciter à se désolidariser du mouvement social.

Il parle d’une « provocation aussi inutile qu’inconséquente », alors pourquoi ce besoin d’envoyer une lettre à tout le monde ? Il regrette aussi que parmi ceux qui ont bloqué la fac,« plusieurs ne sont pas étudiants ». Eh oui Patrick, c’est ce qu’on appelle la convergence des luttes, et les petites manipulations mesquines que tu entreprends pourraient bien inciter d’autres personnes à rejoindre ce mouvement initié par le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM.

21754501_1513495125379138_936209486_nRéponse du SCUM :

C’est avec amusement et consternation que nous avons pris connaissance de votre e-mail de ce mardi matin.

S’il nous semble bien évidemment futile, inutile et surtout trop fastidieux de revenir sur chaque approximation contenue dans votre e-mail, il nous semble tout de même utile de vous rappeler, puisque vous ne semblez pas avoir compris notre revendication, qu’effectivement, une partie des étudiants mobilisés ne sont pas inscrits à l’université.

Justement, il s’agit d’étudiants victimes de votre politique de sélection en Licence et Master, et qui vous demandent d’être inscrits.

Ayant ainsi levé cette incompréhension de votre part, nous réitérons notre demande formulée auprès de vous depuis cet été : c’est à dire l’inscription, dans les plus brefs délais, des étudiants concernés dans le cursus de leur choix.

Nous vous invitons aussi à prendre connaissance de notre communiqué de presse daté de ce mardi 12 septembre 2017 : https://combatuniversitaire.wordpress.com/…/universite…/

En vous souhaitant, honorable président de notre vénérable institution, nos salutations les plus déterminées et combatives.

Le Bureau Syndical du SCUM




Source: