Mardi 9 juin, À propos des manifestations d’hommage Ă  George Floyd et en lien avec l’affaire TraorĂ©, le ministre de l’IntĂ©rieur Castaner a dĂ©clarĂ© que

« l’émotion mondiale dĂ©passe les rĂšgles juridiques Â». dans le cadre des manifestations Ă  la mĂ©moire de George Floyd et en lien avec l’affaire TraorĂ© en France, malgrĂ© l’interdiction lĂ©gale des « rassemblements de plus de dix personnes Â» dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Il ajoute mĂȘme : « Je crois que l’émotion mondiale, qui est une Ă©motion saine sur ce sujet, dĂ©passe au fond les rĂšgles juridiques qui s’appliquent Â». Pour montrer son soutien des objectifs affichĂ©s par les manifestants de lutter contre le racisme, Christophe Castaner a mĂȘme ajoutĂ© qu’il serait « parfaitement Ă  l’aise Â» avec l’idĂ©e de poser un genoux Ă  terre pour s’excuser du racisme dans la Police.

 [1]

Pourtant, Pascal Mailhos le prĂ©fet de Lyon ne l’entend pas de cette oreille : en rĂ©ponse aux rassemblements de samedi devant le tribunal des 24 colonnes, voici qu’il pond un nouvel arrĂȘtĂ© d’interdiction de manifester. L’annonce n’est d’ailleurs mĂȘme pas annoncĂ©e comme d’habitude par le biais du compte Twitter de la prĂ©fecture mais uniquement par voix de presse Ă  12h30 [2] empĂȘchant toute tentative de faire un recours au Tribunal Administratif.

Un nouveau dĂ©ni de justice pour Pascal qui une fois de plus semble avoir pris pour lui, non de dĂ©fendre l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral mais l’intĂ©rĂȘt de la petite mafia des syndicats de police.

Quand un fonctionnaire de la rĂ©publique dĂ©sobĂ©it Ă  un ordre direct de sa hiĂ©rarchie, il s’agit d’une faute grave qui doit ĂȘtre punie, espĂ©rons qu’il en soit ainsi !

Publiez !

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rĂ©daction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait Ă  travers l’interface privĂ©e du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment ĂȘtre publiĂ© !
Si vous rencontrez le moindre problĂšme, n’hĂ©sitez pas Ă  nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info


Article publié le 13 Juin 2020 sur Rebellyon.info