Août 1, 2016
Par Le Monde Libertaire
93 visites


par Pat de Botul le 1 août 2016

Le pouvoir iranien n’aime pas les féministes

Narges Mohammadi, ingénieure et défenseure iranienne des droits de l’homme, condamnée à 6 ans de prison, est malade. Pour avoir défendu les droits des femmes, des prisonniers politiques et des minorités iraniennes, elle a été incarcérée en mai 2015. Narges Mohammadi avait été ensuite libérée pour des raisons de santé. Une année plus tard, elle a été à nouveau écrouée. Elle est poursuivie pour atteintes à la sécurité nationale ! Une cour révolutionnaire de Téhéran a requis une peine d’emprisonnement allant d’un an à dix ans ferme contre elle…

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …




Source: