Mai 2, 2022
Par Archives Autonomie
249 visites

… D’autres objecteront peut-être que jamais le pays des droits de l’homme n’acceptera d’être sous un régime dictatorial. “Nous préférons, disent certains, poursuivre la guerre d’Algérie cent ans s’il le faut plutôt que de se tuer entre Français”. Ainsi la France vaut bien une chandelle.

Que l’Algérie disparaisse à feu et à sang pour que vive la France. De tels propos sont indignes de ceux qui se réclament justement de ces droits du citoyen. D’autres se disent marxistes et prétendent qu’apporter aide et assistance au nationalisme algérien est contraire à l’enseignement de Marx et de Lénine.

“Le marxisme est inconciliable avec le nationalisme, fût-il le plus pur, le plus fin et le plus civilisé”.

Évidemment lorsqu’on est incapable de trouver une solution et de l’appliquer à une époque historique déterminée, on se penche sur les classiques du communisme pour trouver une réponse qui ne correspond nullement aux problèmes de l’époque actuelle et surtout dans le cas de l’Algérie.

Néanmoins il convient de leur répondre sur le même plan, à ces copistes qui déforment l’esprit du marxisme avec de tels arguments.

1°) “Le marxisme reconnaît pleinement la légitimité historique des mouvements nationaux”.

2°) “Dans tout nationalisme bourgeois d’une nation opprimée, il existe un contenu démocratique général contre l’oppression, et c’est ce contenu qu’il faut appuyer sans restriction.”

Ces citations de Lénine démontrent d’une façon nette et précise la justesse du point de vue marxiste, et l’appui qu’il convient d’apporter à ce nationalisme, sans pour autant faire “son apologie”, ou obscurcir la conscience prolétarienne par l’idéologie bourgeoise.

Si on parle d’un point de vue de classe le prolétariat algérien sait pertinemment que la bourgeoisie joue un rôle de direction au sein de tout mouvement national. Mais il ne continue pas moins de combattre sous ce drapeau bourgeois afin de préparer un régime démocratique dans lequel il poursuivra la lutte pour détruire à son tour cette même bourgeoisie.

Le prolétariat français il est vrai a connu sa bourgeoisie depuis longtemps. Elle a même cessé d’être révolutionnaire puisqu’elle est devenue impérialiste et réactionnaire. Mais contrairement à ceux qui prêchent aux Algériens communisants de s’écarter du mouvement national et de se délimiter du FLN, notre bourgeoisie, Messieurs les plagiats du marxisme, n’est qu’à sa première phase révolutionnaire ; il convient donc de la soutenir pour mieux la détruire.

En conséquence, la classe ouvrière en général et le parti du prolétariat en particulier se doivent d’apporter au peuple algérien en lutte pour son indépendance, aide et assistance.

Car tant que durera la guerre, le prolétariat français ne pourra rien faire pour hâter l’avènement du socialisme. Bien au contraire, son mutisme et sa méfiance dans cette guerre, ne peuvent que reculer l’échéance. Tous les moyens doivent être bons, légaux ou illégaux pour arrêter le sang qui coule depuis 6 ans. Imposer la paix au plus vite et se débarrasser de préjugés médiocres, est-ce donc trahir la cause du socialisme ?

Malgré les fautes et les erreurs commises, il n’est pas trop tard pour agir. Et faire front contre la guerre d’extermination et le fascisme renaissant. Le peuple algérien pour sa part n’a jamais cessé de faire appel désespérément au peuple français et aux partis qui se disent incarner les idéaux de justice, de liberté et de démocratie. Mais malheureusement jusqu’ici cet appel est resté sans échos. Ce vide créé entre deux peuples qui souffrent tous deux d’un même mal, incombe aux partis de gauche qui ont toujours pratiqué une politique de conciliation avec la bourgeoisie impérialiste. Le peuple français en général est anti-impérialiste, mais il est trompé en plus de ses dirigeants, par ses renégats de la gauche qui donnent l’impression d’agir mais à reculons comme des écrevisses.

Il n’est que juste le temps pour le peuple français de se ressaisir, s’il ne veut pas avoir un jour à combattre pour reconquérir sa propre liberté.




Source: Archivesautonomies.org