Août 12, 2022
Par Campagne BDS France
176 visites

Les 6.000 membres de la Fédération Palestinienne des Syndicats de Professeurs et Employés de l’Université (FPSPEU) « savent qu’Elbit Systems vend ses armes à travers le monde, y compris à d’autres régimes oppressifs, comme ‘éprouvées au combat’ et ‘testées sur le terrain’ et qu’ « ils sont l’objet de ces tests ».

Date d’origine : 11/08/2022
Auteur : Fédération Palestinienne des Syndicats de Professeurs et Employés de l’Université
Traduit par : J.Ch

A l’attention des

Professeur Alec Cameron, Vice-chancelier de RMIT

Dr. Sharon Andrews, Chancelier du Conseil Académique de RMIT

Les membres du Conseil Universitaire de RMIT

Le Syndicat des Étudiants de l’Université de RMIT (RUSU), aux bons soins du Secrétaire Général de RUSU, Sheldon Gait

Professeur John Thangarajah, Doyen associé des Sciences de l’Informatique et de l’Ingénierie de Logiciels de RMIT

Objet : Partenariat de RMIT avec Elbit Systems

Chers Professeur Cameron, Dr. Andrews, Membres du Conseil Universitaire, RUSU, Sheldon Gait, et Professeur Thangarajah,

Nous vous écrivons en tant que Fédération palestinienne des Syndicats des Professeurs et Employés d’université (FPSPEU), principal syndicat de professeurs du territoire palestinien occupé. Nous représentons 6.000 professeurs et personnels d’université dans plus d’une douzaine des plus hautes institutions d’éducation.

Nous avons été choqués d’apprendre que l’Institut Royal de Technologie de Melbourne (RMIT) a établi un partenariat avec le fabricant d’armes de l’Israël d’apartheid, Elbit Systems. Nous vous exhortons à suspendre toute collaboration avec cette société.

Nous voudrions tout d’abord expliquer notre utilisation du terme apartheid. Beaucoup de nos membres, et les professeurs palestiniens en général, ont étudié et informé sur le régime israélien de domination raciale et d’oppression systématique des autochtones Palestiniens, concluant que cela constitue le crime contre l’humanité d’apartheid, tel que défini dans le droit international. Récemment, d’éminentes organisations israéliennes et internationales de défense des droits de l’homme, dont Amnesty International, Human Rights Watch et B’Tselem, ont émis des rapports détaillés qui sont arrivés à la même conclusion.

Être partenaire d’institutions et de sociétés complices du régime d’apartheid d’Israël contribue à la prolongation du violent régime d’Israël sur les Palestiniens et s’accompagne de graves préoccupations juridiques et morales.

Être partenaire d’une société qui travaille étroitement avec ce régime pour produire des armes et des systèmes de surveillance répressifs utilisés non seulement contre les Palestiniens autochtones, mais contre d’autres communautés opprimées à travers le monde, fait monter ces préoccupations à un niveau entièrement différent.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un nom très connu à l’international, Elbit Systems est certainement célèbre chez les Palestiniens, dont nos membres.

Nos membres professeurs à Gaza et leurs étudiants ont vécu sous des agressions militaires israéliennes répétées, dont la plus récente attaque qui a tué au moins 44 Palestiniens, dont 16 enfants, et endommagé des infrastructures, dont 1.600 logements et des parties de l’université Al Quds. Ils savent qu’Elbit Systems fournit 85 % des drones militaires utilisés par Israël dans ces agressions. Ils savent que les drones, principalement fournis par Elbit Systems, ont tué164 enfants palestiniens à Gaza rien qu’en 2014. Ils savent que, pendant les bombardements d’Israël sur Gaza en mai 2021, la Force Aérienne israélienne a largué des bombes MPR500 fabriquées par Elbit sur les civils palestiniens. Ils connaissent le bruit constant des drones Elbit qui bourdonnent dans les cieux de Gaza, interrompant leurs études et leurs recherches et exacerbant leurs traumatismes.

En tant que ceux qui souffrent d’un désastre purement issu de la main de l’homme, dont un blocus de 15 ans imposé par les Israéliens sur la terre, la mer et l’air rendu possible par la technologie d’Elbit, veuillez comprendre qu’il sera de peu d’intérêt pour nos membres à Gaza que votre projet particulier avec Elbit Systems soit destiné à un usage civil en cas de désastres naturels. Ceci n’aide en rien à atténuer les inquiétudes morales et juridiques.

Nos membres savent que l’armée israélienne a choisi Elbit Systems pour fabriquer les canons de son artillerie, bien qu’une société allemande ait remporté l’offre, par crainte que l’Allemagne interdise qu’on utilise ces canons pour tirer des armes à sous-munitions. Nos membres savent qu’Elbit Systems n’a pas ce genre de préoccupation. En fait, le fonds souverain d’Australie a exclu Elbit Systems de son portefeuille d’investissements en raison d’allégations d’implication dans la production d’armes à sous-munitions.

Nos membres coincés aux checkpoints militaires bondés alors qu’il essaient de rejoindre leur université, ou conduisant pendant des heures pour contourner le mur d’apartheid israélien qui tranche et annexe de larges pans de la Cisjordanie palestinienne occupée, savent qu’Elbit Systems fournit la technologie de surveillance utilisée sur cette infrastructure oppressive pour garder les Palestiniens enfermés dans des Bantoustans en diminution constante.

Nos membres savent aussi qu’Elbit Systems vend ses armes dans le monde entier, y compris à d’autres régimes oppressifs, comme « ayant fait leur preuve au combat » et « testées sur le terrain ». Nos membres savent qu’ils font l’objet de ces tests.

Nos membres savent qu’Elbit Systems fournit sa technologie de surveillance pour le mur américain à la frontière du Mexique soutenu par l’ancien président Donald Trump et les tours de guet spécialement construites qui violent l’intimité et les droits souverains de la Nation Tohono O’odham. Nos membres savent que les armes informatiques produites par Elbit Systems et vendues à l’Éthiopie ont servi à espionner les membres de son opposition.

Bref, nos membres, et les Palestiniens dans leur ensemble, savent qu’Elbit Systems produit la technologie mortelle qui permet le régime d’apartheid d’Israël et qu’il soutient les régimes oppressifs à travers le monde.

Le site internet de RMIT comprend une déclaration de reconnaissance du terrain et met l’accent sur les peuples autochtones d’Australie.

Nous vous demandons de témoigner également du respect pour les Palestiniens autochtones qui vivent sous le régime israélien, renforcé par Elbit, de colonialisme de peuplement et d’apartheid en mettant fin à la collaboration de RMIT avec Elbit Systems. C’est la seule option si RMIT a l’intention de maintenir son engagement à « faire la différence, à la fois localement et mondialement ».

Sincèrement,

La Fédération palestinienne des Syndicats des Professeurs et Employés de l’Université




Source: Bdsfrance.org