Des portes ouvertes joyeuses et revendicatives durant votre pause-déj’ où vous pourrez :

  • faire une visite guidée du local… et vous faire une idée des conditions de travail…
  • rencontrer les salariées et militantes bénévoles et discuter des activités de l’association,
  • déguster un bon sandwich à prix libre en écoutant les chansons de chorales féministes !

    Faisons nombre pour soutenir le planning, faire pression sur la municipalité et dire stop à la souffrance au travail des salariées féministes !

* * *

Voici le communiqué expliquant la situation :

Association Loi 1901, d’éducation populaire et féministe, le Planning Familial existe depuis 1960. En Haute-Garonne, l’association départementale du Planning Familial a vu le jour en 1974. Implantée à Toulouse depuis, notre association a toujours eu à cœur d’être le plus accessible possible sur l’ensemble du département et pour le plus grand nombre !

Depuis 2009, notre association bénéficie de la mise à disposition d’un local situé 23 rue Moiroud à Toulouse, dont la mairie est propriétaire. A l’époque, une convention avait été signée et engageait la mairie et le Planning Familial 31 jusqu’en juillet 2020.

Si cette échéance arrive vite, en réalité, nos conditions de travail et bénévolat au sein de notre local actuel ne sont d’ores et déjà plus, et ce depuis bien trop longtemps maintenant, conforme à nos besoins. En effet, le rez-de-chaussée de la maison dont nous disposons actuellement fait moins de 50m2. Superficie dans laquelle il y a une salle d’attente, un bureau de 11m2 pour 4 salariées actuellement, une salle de permanences, une kitchenette et un toilette. Dans ce local, nous utilisons tant bien que mal l’espace pour le rangement de nos documents administratifs, pédagogique, le stock de matériel de prévention et réduction des risques, nos outils de communications, une bibliothèque… Cette situation ne peut plus durer ! Les conditions de travail des salariées se dégradent, celles de l’accueil des personnes à l’occasion des permanences en pâtissent, les groupes de paroles se tiennent difficilement, de la même manière que les réunions militantes avec les bénévoles de notre association… Enfin, l’ensemble de notre local n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite. Pour toutes ces raisons, nous avons approché la mairie de Toulouse aux fins de se voir mettre à disposition un nouveau local, et ce dans les plus brefs délais.

Parce que le Planning Familial 31 est implanté dans la ville de Toulouse, que notre association a un rayonnement certain, nous estimons qu’une mise à disposition doit perdurer. Au-delà du coût d’une location dans le parc privé, que nous n’avons pas les moyens de prendre en charge, il nous paraît important que la mairie de Toulouse nous soutienne en mettant à disposition un local, afin de permettre au Planning Familial de la Haute-Garonne d’exercer son activité sur son territoire et aux alentours.

Le 17 décembre 2018, nous avons sollicité Monsieur ATSARIAS, Conseiller au patrimoine de la ville de Toulouse aux fins donc d’une nouvelle mise à disposition. Nous avons également de notre côté pris l’initiative de contacter d’autres élu.e.s et chargé.e.s de missions de la mairie pour faire entendre notre demande. Nous avons accepté d’élargir le périmètre de recherche, initialement situé à Marengo, et qui va désormais de Jolimont à Saint-Cyprien.

Si nous avons rencontré un certain nombre d’actrices et acteurs de la municipalité, à ce jour, nous n’avons toujours aucune solution concrète. Nous ignorons également si le principe même d’une mise à disposition est également acté ou si avant juillet 2020, un nouveau local nous sera proposé.

Le Planning Familial de Haute-Garonne doit pouvoir mettre en œuvre son activité dans de bonnes conditions, pour les salariées comme les bénévoles et le millier de personnes accueillies chaque année. Nous réalisons une mission de service public, qui doit pouvoir bénéficier d’un local adapté aux besoins de notre association comme des personnes qui la sollicitent.


Article publié le 26 Jan 2020 sur Iaata.info