Septembre 25, 2022
Par Expansive
227 visites

Le peuple Iranien a besoin de notre soutien !

Il y a plusieurs jours Mahsa Amini, 22 ans a été tuée par la police des mœurs. Cette police est chargée de faire respecter aux femmes le port de tenues vestimentaires définies comme « correctes » par le gouvernement islamique. Ce tragique événement n’est que l’une des nombreuses violences arbitraires qui se déploient au quotidien sur une population de 80 millions d’habitants.

Depuis plus d’une semaine les Iraniennes et les Iraniens sont dans la rue pour protester contre le gouvernement Islamique qui règne par la terreur depuis 43 ans. Les révoltes en cours sont sans précédent, même si les premières lignes sont constituées d’hommes et de femmes relativement jeunes, tous les âges et toutes les classes sociales sont dans la rue. Ces révoltes ont lieu sur la totalité du territoire Iranien, de la ville Sainte de Qom aux petites îles du golfe Persique comme Kish.

Le dernier grand épisode de contestation a eu lieu en 2019 et a été réprimé violemment par les armes, plus de 1500 protestataires ont été tués. Ce mouvement s’indignait contre la fin du blocage des prix des denrées de première nécessité, il concernait principalement les milieux les plus défavorisés du pays.

Aujourd’hui les enjeux sont globaux, le peuple s’oppose à un régime constitué de tueurs qui s’accaparent les richesses du pays et imposent la loi islamique pour asseoir son autorité. Depuis presque un demi-siècle ces puissants ont fait taire par la force toute contestation qu’elle soit politique, syndicale ou individuelle.

Est-ce que le régime des Mollahs peut tomber demain ? Il paraît difficile de le dire. Une chose est sûre aujourd’hui l’enjeu principal est de faire grandir la peur dans le camp de la répression. Un objectif qui commence à être atteint.

En ce moment les casernes de police, et les portraits des figures du régime brûlent dans les rues du pays. Les femmes mettent feu à leur voile au milieu des danses et des chants. Dans de nombreuses villes, Les Bassidjiis sont dépassés par la colère populaire. Dans le Kurdistan Iranien, à Eshnouyeh la rue aurait vidée la ville de ses policiers, ce qui apparaît comme une première très grande victoire. En face ces Bassidjiis tirent à balles réelles et tabassent les manifestants à l’aide de voltigeurs. Ils utilisent des ambulances ou des véhicules de pompiers pour s’approcher des manifestants, les brutaliser puis les interpeller et circuler en ville sans encombre jusqu’au commissariat. Ils peuvent ensuite diffuser des images des véhicules de secours malmenés et accuser les « casseurs ».

Dans les maisons le débit Ethernet et Wi-fi est très réduit, Internet et le réseau téléphone sont coupés sur les portables afin d’empêcher les manifestants de s’organiser.

L’ONG Iran Human Rights basé à Oslo compte déjà plus d’une cinquantaine de morts et des centaines de blessés.

Le peuple Iranien emmené par ses femmes, brille aujourd’hui par son courage, quel qu’en soit l’issue, cette insurrection est positive pour la société Iranienne, elle donne espoir, elle fédère par l’action, elle prouve la puissance du peuple réuni. Quel qu’en soit la raison, la violence d’un gouvernement face à son peuple, qu’elle soit physique ou sociale, en France ou en Iran n’est pas tolérable.

Ce peuple a besoin de notre soutien, ce soutien international est primordial pour poursuivre la lutte et espérer des lendemains meilleurs.

Parlez-en autour de vous, renseignez-vous sur la situation.




Source: Expansive.info