SUD-Rail ne veut pas imposer des contraintes aux travailleurs irréalisables sur le terrain, mais nous voulons que chaque agent puisse avoir une vision la plus objective de la dangerosité du virus, la possibilité d’avoir le choix des protections supplémentaires en fonction du travail effectué, mais aussi, des craintes que les agents peuvent avoir.

Nous demandons de fournir des produits de protection répondant aux normes et d’organiser le travail autour, et peu importe du type de travail ou de l’endroit où le travailleur est.

La protection contre un agent pathogène ne peut pas se traiter comme si cela n’était qu’un risque professionnel qu’un EPI pourrait protéger ou amoindrir.

Sud-rail exige que l’entreprise puisse fournir à chaque agent qui le souhaite, en plus de ce qui est obligatoire, les moyens de protection supplémentaire en fonction de l’affect des agents face à la maladie et sans autre considération que de l’associer au métier effectué.

Lire en PJ et ci-dessous

Retrouver aussi en PJ la lettre économique de la fédération de SUD Rail ainsi qu’un communiqué contre le licenciement d’Eric Bezou

Documents à télécharger

Article publié le 27 mai 2020


Article publié le 27 Mai 2020 sur Solidaires.org