par PAT DE BOTUL le 15 avril 2016

Le pauvre chéri !

Après les révélations du Canard enchaîné, Thierry Lepaon, l’ex dirigeant de la CGT a été obligé de démissionner, après qu’on ait appris que la rénovation de son bureau avait coûté 62 000 € et que les travaux réalisés dans son appartement de fonction avait coûté eux, 102 000 €, tandis qu’il avait reçu 30 000 €, suite à son départ de la CGT Normandie…
C’est aujourd’hui le gouvernement qui vient à son secours et l’accompagne dans sa “reconversion” professionnelle, en lui créant un poste ad’hoc dans la future “Agence de la langue française pour la cohésion sociale”, où il est pressenti pour prendre la direction (pour bons et loyaux services ?..). C’est en effet, Manuel Valls qui l’a annoncé lors de sa visite le 13 avril à Vaux-en-Velin, où ce dernier a d’ailleurs été accueilli par 300 manifestants remontés à bloc contre la loi du travail. Donc, si l’on comprend bien, la bonne solution pour faire carrière, malgré El Khomri, consisterait à devenir un dirigeant conciliant d’un syndicat afin de réussir son plan de carrière ?..

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …