Le Préfet de police de Paris a notifié ce mardi 13 octobre un arrêté pour interdire ce samedi 17 octobre le parcours de manifestation nationale des Sans-papiers de la place de la République à la Concorde déposé depuis des semaines !

La coordination nationale de la Marche des Sans-Papiers est indignée par l’insupportable mépris du président Macron envers le mouvement des Sans-Papiers qui l’a déjà interpellé, sans réponse, lors des manifestations du 30 mai, puis le 20 juin.

En septembre les collectifs de Sans-Papiers et 280 organisations (liste sur l’article de Médiapart) ont informé le ministère de l’intérieur de la « Marche vers l’Élysée » aboutissant à une manifestation le 17 octobre. Une lettre a été envoyée au président de la République. Sans la moindre réponse.

Aujourd’hui, alors que plusieurs marches de sans-papiers, ayant parcouru à pied des centaines de kilomètres, arrivent dans la région parisienne, la seule réponse du pouvoir, par l’intermédiaire du préfet de police de Paris, est l’interdiction de marcher jusqu’à « proximité » de la présidence de la République.

La coordination nationale est scandalisée par ce véritable coup de force autoritaire qui remet en cause le droit à manifester. L’arrêté explique que du fait de la proximité avec « la présidence de la République, la place de la Concorde n’est pas un lieu approprié pour accueillir des manifestations revendicatives ». Alors qu’il y a déjà eu de nombreux rassemblements et manifestations autorisés sur cette place.

La coordination nationale prend acte que les parcours des cortèges qui partiront à 10H00 de Porte de Paris (11H00 à Porte de La Chapelle), de Porte de Montreuil et de Porte d’Italie pour converger Place de la République ne sont pas interdits.

La coordination nationale demande :

  • que les marcheurs et les marcheuses et tou-tes les manifestant-es puissent manifester de la place de la République vers l’Élysée et qu’une délégation soit reçue par le président Macron.
  • que toutes les organisations signataires et solidaires appuient cette demande par tous les moyens à leur disposition et rejoignent massivement, avec les habitant-es de nos villes, de nos quartiers et de nos villages, les sans-papiers ce 17 octobre dès 10h.

Nous convergerons ce samedi 17 octobre pour manifester à partir de la place de la République parce que c’est notre droit.

Nous manifesterons pour l’égalité de toutes et tous, en souvenir des centaines d’Algériennes et d’Algériens tués un 17 octobre 1961 alors qu’ils et elles marchaient pour la liberté et en mémoire de nos frères et sœurs qui meurent chaque année par milliers sur les routes de la migration.

Pour la régularisation des Sans-Papiers, un logement pour toutes et tous et la fermeture des Centres de rétention. Pour notre humanité à toutes et tous.


Article publié le 17 Oct 2020 sur Paris-luttes.info