Pas content le président qui avait poussé une gueulante contre « le pognon de dingue » que représentent les aides sociales…Il devrait ainsi annoncer – dans son fameux plan de lutte contre la pauvreté – une simplification des démarches afin que les travailleurs sociaux aient plus de temps pour accompagner les bénéficiaires.
L’Élysée a vanté un “changement radical d’approche” pour passer d’une “logique de prestation monétaire” au développement de l'”accompagnement social