Disponible aussi par correspondance auprès de Publico

N’oubliez pas de vous abonnez ici !

Et le Monde Libertaire est un bi-média : le journal papier et le site internet !

Note du Comité de Rédaction du Monde Libertaire (CRML)

Le CRML a reçu quelques messages, toujours polis et bien intentionnés, nous indiquant que le titre de ce numéro de janvier « le Péril jaune », pouvait être mal interprété, faisant référence à l’expression, datant du XIXème siècle selon laquelle les peuples asiatiques seraient amenés à dominer les populations blanches. Cette expression a ainsi été utilisée de façon raciste par la suite. 
Nous nous excusons de cette confusion possible venant d’un choix maladroit quant à notre titre, qui n’a bien évidemment pas été choisi pour avoir des connotations racistes, mais au contraire pour se moquer d’une vision médiatique qui voit le mouvement des Gilets Jaunes comme un danger maximal. Nous espérons que le contenu du ML, ainsi que la couverture, suffiront à déjouer cette idée, si malgré tout elle devait s’immiscer dans l’esprit de certain.e.s de nos lectrices et lecteurs ! Nous choisirons nos titres avec davantage de précaution par la suite !
Le CRML.

Le nouveau Monde Libertaire 1802

ÉDITO DU ML N°1802

Gilets jaunes : Par-delà le bien et le mal !

Dans le milieu « progressiste », il est de bon ton de ne soutenir les gilets jaunes que comme la corde soutient le pendu. Ils ne seraient pas vraiment écolos. Certains tiendraient des propos racistes, homophobes, sexistes… Et puis, d’abord, qui sont-ils ces gens sortis de nulle part, sans programme revendicatif « élaboré », refusant tout représentant, pacifiques mais ne refusant pas la violence… ?

Peut-être ne sont-ils que des gens ordinaires n’en pouvant plus de fins de mois difficiles, de précarité, de petites retraites… ? Peut-être ne sont-ils que des laissés pour compte de la mondialisation capitaliste, des déçus de la démocratie bourgeoise représentative, des plus que déçus des formes traditionnelles d’opposition politiques et syndicales… ?

Bref, le mouvement des gilets jaunes ressemblerait à s’y méprendre à une Jacquerie sans perspective ni avenir. Voir ?
Qu’on ne s’y trompe pas, en effet, ils ne demandent pas seulement une baisse de la hausse du prix de l’essence. Ils se battent aussi contre la suppression de l’ISF, pour le RIC (référendum d’initiative citoyenne) …, et mine de rien, à très peu, organisés en réseaux, en pratiquant l’action directe avec persévérance…, ils ont fait reculer le gouvernement comme jamais encore.

Oh, bien sûr, il est certains mouvements politiques qui essayent de les récupérer et il n’est pas impossible qu’ils réussissent. Et ils réussiront d’autant mieux que nous ne répondrons pas clairement aux questions de fond que posent les gilets jaunes et que nous nous contenterons d’être spectateurs au lieu d’être acteurs.