Lorsque la république de Macédoine proclame son indépendance en 1991, la Grèce s’oppose au nom du nouvel État, à son drapeau et à des passages de la Constitution qui pouvaient impliquer une ingérence dans les affaires grecques.

Cependant, depuis des accords signés en 1995 entre les deux pays, le conflit autour du nom, le seul non résolu, n’occupait qu’une place mineure dans les relations des deux pays, qui ont des liens économiques importants.

En juin 2018, l’annonce d’un nouvel accord relance la question du nom de l’État macédonien, occasion pour les nationalistes de renforcer leur discours et leur présence dans la rue.

Deux camarades grecs de passage en France nous parleront de la résurgence du nationalisme en Grèce et en Macédoine et des réponses du mouvement anarchiste à ce phénomène.


— –


Bibliothèque La Rétive

42 rue du faubourg d’Auvergne – Alès

Permanence tous les mercredis et samedis de 15 à 19 heures

laretive-at-riseup.net – https://laretive.info

Source: http://www.millebabords.org/spip.php?article32376 -