Décembre 13, 2022
Par Kurdistan Au Féminin
221 visites

STRASBOURG – Préoccupé par l’absence de nouvelles d’Abdullah Öcalan tenu en isolement carcéral absolu, le Mouvement des femmes kurdes en Europe (TJK-E) appelle à manifester ce mercredi 14 décembre devant le Parlement européen à Strasbourg afin d’interpeller les institutions européennes.

Le Mouvement des femmes kurdes en Europe (TJK-E) appelle à manifester devant le Parlement européen à Strasbourg demain. En toile de fond, l’inquiétude croissante concernant la situation sanitaire et sécuritaire d’Abdullah Öcalan. Le dirigeant kurde est isolé du monde extérieur sur l’île-prison d’Imrali, en Turquie. Interpelé par les organisations kurdes, le Comité pour la prévention de la torture (CPT) du Conseil de l’Europe n’a pas répondu à leurs requêtes demandant à ce que le contact entre Abdullah Ocalan et ses codétenus avec le monde extérieur soit rétabli. Le CPT n’a même pas fait de déclarations après sa visite à Imrali il y a quelques mois.

Dans un communiqué publié lundi, le TJK-E a déclaré que:

« Abdullah Öcalan (…) est soumis à une détention en isolement aggravé. Cette situation est alourdie par des mesures arbitraires telles que l’interdiction de contact avec des personnes morales et des proches. Il est de notoriété publique dans notre société que cette action illégale est partie intégrante de l’objectif de mettre Öcalan à genoux, de l’isoler et de le soumettre à une reddition sans condition pour écraser enfin la lutte de libération kurde. L’AKP et son partenaire de coalition fasciste MHP espèrent trouver une issue à leur l’impasse de la politique étrangère en déclarant une fois de plus la guerre au peuple kurde.

À un moment où les droits humains et les libertés fondamentales garantis par la constitution turque sont violés et où la politique de guerre génocidaire de l’État turc contre le peuple kurde continue de s’intensifier, la déclaration du bureau juridique Asrin selon laquelle le CPT n’a eu probablement aucun contact avec Öcalan lors de sa dernière visite en Turquie en septembre conduit à une augmentation des inquiétudes de notre peuple. De plus, il en résulte une remise en cause justifiée de la mission et de la vision du CPT. Il est inacceptable qu’une institution censée prévenir la torture et les traitements inhumains et s’efforcer d’éradiquer cette situation reste silencieuse face à ce qui se passe à Imrali.

Il est de notre responsabilité envers l’histoire de rappeler le CPT, le Conseil de l’Europe et toutes les autres institutions de la communauté internationale à leurs devoirs. En ce sens, nous appelons à participer à notre marche du 14 décembre. Notre appel s’adresse au peuple kurde et à ses amis, mais avant tout aux femmes kurdes. Soutenez notre marche et renforcez la résistance. »

Le rassemblement aura lieu à 13 heures, sur la place du Luxembourg.

ANF




Source: Kurdistan-au-feminin.fr