Octobre 14, 2022
Par Campagne BDS France
178 visites

L’auteure française comprend la responsabilité des intellectuels pour mettre fin à la complicité dans l’oppression.

Date d’origine : 13/10/2022
Auteur : Comité national palestinien BDS (BNC) et BDS France
Traduit par : JS pour BDS France

La campagne internationale de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) pour les droits des Palestiniens, et son représentant en France, la Campagne BDS France, félicitent chaleureusement l’auteure française Annie Ernaux pour avoir remporté le prestigieux Prix Nobel de Littérature 2022.

Nous nous joignons à beaucoup pour célébrer cette reconnaissance distinguée de la créativité et des prouesses littéraires d’Annie Ernaux, ainsi que  son engagement de principe à combattre l’oppression à l’échelle mondiale, y compris son soutien à la lutte non violente pour la liberté, la justice et l’égalité des Palestinien.nes.

Le soutien courageux d’Annie Ernaux à des mesures efficaces visant à demander des comptes au régime d’apartheid israélien et à ses institutions culturelles complices est remarquable. C’est un indicateur fort de sa cohérence éthique dans la compréhension et l’exercice de la responsabilité des intellectuel.les pour mettre fin à la complicité dans l’oppression. Elle incarne le célèbre principe énoncé par feu l’archevêque sud-africain Desmond Tutu, lauréat du prix Nobel de la paix en 1984 : « Si vous êtes neutre dans des situations d’injustice, vous avez choisi le camp de l’oppresseur. »

Alfred Nobel a notamment déclaré que le prix Nobel de littérature devait récompenser une œuvre rendant service à l’humanité et « qui démontre un idéal puissant. » L’œuvre littéraire et de justice sociale d’Annie Ernaux correspond parfaitement à cette définition.

Version en anglais :

The Palestinian-led global Boycott, Divestment and Sanctions (BDS) movement for Palestinian rights, and particularly its affiliate in France, la Campagne BDS France, warmly congratulate French author Annie Ernaux for winning the prestigious Nobel Prize for Literature 2022.

We join many in celebrating this distinguished recognition of Ernaux’s literary creativity and prowess also because of her principled commitment to fighting oppression globally, including her support for the nonviolent struggle for Palestinian freedom, justice and equality. 

Ernaux’s courageous endorsement of impactful measures to hold accountable Israel’s apartheid regime and its complicit cultural institutions stands out. It is a strong indicator of her ethical consistency in understanding and exercising the responsibility of intellectuals towards ending complicity in oppression. She embodies the famous principle articulated by the late South African Archbishop Desmond Tutu, Nobel Peace Prize winner in 1984: “If you are neutral in situations of injustice, you have chosen the side of the oppressor.”

Alfred Nobel notably said that the Nobel Prize for Literature should reward a work rendering service to humanity and “which demonstrates a powerful ideal.” Annie Ernaux’s literary and social justice work perfectly fit the bill.




Source: Bdsfrance.org