FĂ©vrier 25, 2021
Par Marseille Infos Autonomes
283 visites


Comme dans de nombreuses autres villes (Rouen, Strasbourg, Montpellier, Maubeuge, Arles… [1]) les habitant.e.s d’Avignon doivent affronter un projet routier d’une autre Ă©poque  : la Liaison Est Ouest (LEO). LancĂ©e il y a plus de trente ans, cette 2×2 voies de plus de 13 km au sud de la ville comprendrait au final 2 ponts sur la Durance et un troisiĂšme sur le RhĂŽne ainsi que 7 Ă©changeurs pour la coquette somme d’un demi-milliard d’euros. Un premier tronçon a Ă©tĂ© construit en 2010 mais depuis, faute de financement, tout Ă©tait Ă  l’arrĂȘt. Oui mais voilĂ , le 5 janvier 2021, Jean Castex, ancien secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de la prĂ©fecture de Vaucluse devenu Premier Ministre depuis, annonce dans son discours sur le premier accord rĂ©gional de relance le dĂ©blocage de 142,7 millions d’euros [2]. Un plan de relance placĂ© entre autres, rappelons-le, autour de la transition Ă©cologique… [3] Dans la foulĂ©e, et malgrĂ© les avis nĂ©gatifs trĂšs sĂ©vĂšres rendus en 2020 du Conseil national de la protection de la nature (CNPN) et de l’AutoritĂ© Environnementale, une consultation publique est lancĂ©e du 10 fĂ©vrier 2021 au 11 mars 2021, afin de faire passer le projet en force et “quoiqu’il en coĂ»te“… Et nous voilĂ  devant le rouleau compresseur de l’ancien monde aux portes d’un des joyaux de la Provence.

L’argument mis en avant par les Ă©lu.e.s locaux a de quoi sĂ©duire : il s’agirait de dĂ©lester la rocade pour rĂ©duire l’exposition des riverain.e.s aux nuisances sonores et Ă  la pollution de l’air. 500 millions pour la santĂ© des plus prĂ©caires, une belle gĂ©nĂ©rositĂ© malheureusement feinte… En lisant d’un peu plus prĂšs les documents de la consultation, on tombe noir sur blanc sur la raison, un brin plus cynique et rĂ©aliste, qui se cache derriĂšre ce projet : « La ceinture sud d’Avignon concentre de trĂšs forts enjeux de crĂ©ation de logements et de dĂ©veloppement de zones d’activitĂ©s Ă©conomiques Â» [4]. Ainsi donc derriĂšre l’écran de fumĂ©e, social et sanitaire se cache un programme de dĂ©veloppement Ă©conomique, en complĂšte contradiction avec les enjeux environnementaux et la Transition Ecologique affichĂ©e. 

Cette stratĂ©gie d’enfumage est toutefois efficace et nombreux sont ceux qui espĂšrent sincĂšrement qu’un tel contournement amĂ©liorerait la qualitĂ© de l’air en ville. C’est hĂ©las sans compter sur le trafic induit [5] et l’effet rebond [6] si bien documentĂ©s au sujet des contournements urbains [7] : de nouveaux usagers se retrouvent Ă  emprunter le nouvel axe qui se retrouve embouteillĂ© Ă  son tour et in fine la route contournĂ©e se retrouve tout aussi engorgĂ©e qu’avant, voire plus. AprĂšs tout, la rocade elle-mĂȘme Ă©tait dĂ©jĂ  une route “de contournement“. Les riverains de la Rocade vont donc se trouver coincĂ©s entre celle-ci et la LEO, dans un double nuage de gaz d’échappement… Une des façons de rĂ©pondre aux souffrances des habitants de la rocade serait d’interdire cette voie aux poids lourds [8] et de les inciter (via sa gratuitĂ©) Ă  rejoindre l’A7. Un arrĂȘtĂ© prĂ©fectoral en ce sens coĂ»terait infiniment moins cher qu’une nouvelle route… pour un effet cette fois avĂ©rĂ© !

D’un point de vue Ă©cologique, la LEO, dont le tracĂ© passe par une zone classĂ©e Natura 2000, est une vraie catastrophe : plus de 155 espĂšces sont menacĂ©es par le projet dont plus de 80 espĂšces protĂ©gĂ©es (insectes, poissons, amphibiens, reptiles, oiseaux, chiroptĂšres, mammifĂšres). “Heureusement“, cette perte serait compensĂ©e par le versement d’une obole de 130 000€ au parc du Luberon qui construirait, entre autres, un mur Ă  lĂ©zard… A l’heure oĂč le gouvernement promet de respecter son objectif « zĂ©ro artificialisation nette Â» [9], voilĂ  qui sonne faux… Il reste Ă  mentionner l’artificialisation de 30 Ă  50 ha de terres agricoles, d’une qualitĂ© exceptionnelle pour le maraĂźchage, alors que le Grand Avignon Ă©labore avec d’autres partenaires institutionnels un PAT (Programme Alimentaire Territorial [10]) pour relocaliser sa production ! 

Conscient.e.s que la consultation n’est qu’une des facettes de la mobilisations Ă  venir, nous vous invitons tout de mĂȘme Ă  y participer (voir le lien ci-dessous) en exprimant vos rĂ©serves, avant de nous rejoindre directement sur le terrain auprĂšs des arbres et du vivant qui se dĂ©fendent contre ces projets mortifĂšres du monde d’avant !

Le collectif anti-LEO – [email protected]

Let’s block ads! (Why?)




Source: Mars-infos.org