La loi sur la sécurité et l’antiterrorisme inscrit dans le droit commun l’état d’urgence en application depuis deux ans. Le ministre de l’intérieur affirme que les mesures ne pourrons pas être utilisées dans un but de maintien d’ordre public comme ce…




Source: