Septembre 16, 2021
Par Rebellyon
276 visites


Cette exposition d’affiches antimilitaristes tirées du fond d’archives du Centre de Documentation Libertaire de Lyon est l’occasion de rappeler à quel point, dans les années 70, l’antimilitarisme était un terrain de convergence de toutes les luttes sociales et politiques. Cette exposition, présente du 16 au 30 Septembre à la librairie la Gryffe, le bar l’Autre côté du Pont et la Maison de l’écologie sera également accompagnée de conférences et de débats

Aujourd’hui comme hier, alors que d’anciens généraux publient une tribune dans un journal français, force est de constater que le militaire s’invite partout : dans notre école, nos entreprises, nos médias, notre Justice etc.

Présenter d’anciennes affiches militantes pour aborder un sujet d’actualité brûlante et réintroduire la question du militaire dans le débat collectif, voilà le pari de cette exposition.

  • Jeudi 16 Septembre à 19h un premier vernissage de l’exposition aura lieu au bar De l’Autre Côté du Pont. En parallèle, La librairie La Gryffe sera ouverte jusqu’à minuit exceptionnellement dans le cadre du festival Tous à la Guill’.
  • Vendredi 17 septembre 19h, un deuxième vernissage sera organisé à la Maison de l’Écologie à 18h et sera suivi d’une conférence-débat animée par Tony Fortin de l’OBSARM : « La guerre se fabrique à côté de chez vous » – Verney Carron, Metravib, Secaero, CorpGuard, vous ne connaissez pas toutes ces sociétés ? Pourtant, elles « habitent » à côté de chez vous et sont mêlées à nombre de guerres ou cas de répression rencontrés en France. Certaines bénéficient d’aides publiques de la Région et de la métropole. Pourquoi nos collectivités locales sont-elles impliquées ? Et comment agir localement en tant que citoyen contre la militarisation qui brouille de plus en plus les frontières entre l’intérieur et l’extérieur du territoire français ?
  • Jeudi 23 septembre 20h30, à Alternatibar : conférence-débat « agir pour le désarmement c’est agir pour l’environnement » – Les COP passent et oublient cette évidence : le changement climatique fait peser une menace existentielle sur l’humanité. Mais il existe une menace existentielle encore plus effrayante – et plus immédiate – qui retient beaucoup moins l’attention : les armes nucléaires et conventionnelles. Les armes nucléaires ont infligé des traumatismes irréparables sur l’environnement et les populations en Polynésie et Sahara Algérien. Quant aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite et au Mozambique, elles servent en partie à assoir la stratégie d’exploitation du gaz et pétrole menées par Total et la France. Comment intégrer cette dimension militaire dans la lutte pour la climat ? Et agir au quotidien ?
  • Mercredi 29 septembre à 20h, au bar De l’Autre Côté du Pont : « comment faire entendre sa voix sur les enjeux de défense, armement, sécurité ? » – Alors que la France est une puissance nucléaire de premier plan et le troisième vendeur d’armes au monde, le citoyen reste très peu informé sur ces enjeux. De même, le Parlement est atone sur ce sujet. Le domaine de la défense reste dans les mains du président de la République avec les résultats que l’on sait : guerres qui se multiplient, répression croissante des manifestations en France à l’aide d’outils militaires (LBD, drones…). Comment s’informer sur le sujet ? Comment reprendre la main et se faire entendre ? Quels sont les outils et les actions nécessaires pour faire progresser la démocratie dans le domaine ?

L’exposition est répartie sur trois lieux :

À la librairie La Gryffe : 5 rue Sébastien Gryphe – 69007 LYON

Ouvert du lundi au samedi, de 14h à 19h

Au bar De l’Autre Côté du Pont : 25 cr Gambetta – 69003 LYON

Ouvert du lundi* au vendredi de 8h à 1h, le samedi de 16h à 1h

*fermé les lundis de 15h à 17h

À la Maison de l’Écologie : 4 rue Bodin – 69001 LYON

Ouvert du lundi au vendredi de 18 à 20h, samedi de 14h à 18h




Source: Rebellyon.info