Global

|
histoire / archive,
luttes sociales,
répression / contrôle social

LE LAOGAI, GOULAG CHINOIS

Vingt-cinq ans de « socialisme de marché » et de « politique d’ouverture » ont fini par faire oublier qu’un des rouages essentiels du fonctionnement de la société chinoise moderne est la persistance d’un vaste réseau de camps de travaux forcés.

Un soir, dans notre chambre d’hôtel de Hongkong, nous retrouvons Pan Shinian, ancien journaliste qui a passé dix ans dans un camp pour avoir aidé des militants du premier mouvement démocratique (1). Quinze ans plus tard, il poursuit sa (…)

Source: http://bxl.indymedia.org/spip.php?article19122 -