Il aurait dû être remercié pour avoir montré que les failles de sécurité étaient monumentales. Au lieu de ça, ce SDF qui a réussi à rentrer dans l’un des laboratoires les plus dangereux au monde a pris 6 mois ferme pour outrage. Apparemment saoûl, avec une simple pince coupante et un peu d’agilité, alors qu’il cherchait un coin pour dormir, il s’est retrouvé au milieu de ces salles supposées hyper sécurisées, à Gerland, où on manipule les pires virus de la Terre, ebola, la peste, etc.

Rattrapé par un vigile, les flics lui ont collé un outrage et rebellion. Il a pris 6 mois ferme en comparution immédiate. Comme le rappelle Le Progrès,

Le labo P4 n’a rien d’un squat. Il est le seul établissement civil de France à posséder une zone de confinement pour la manipulation de micro-organismes hautement pathogènes, caractérisé par un taux de mortalité très élevé. Sans pouvoir expliquer ce qu’il faisait là avec une pince coupante dans les mains, il s’en est tenu à sa version, sans doute étonné d’apprendre que le labo phare du 7e arrondissement se vante de posséder des fenêtres incassables et que l’ensemble des accès sont dotés de codes confidentiels.

Entre ça et la centrale du Bugey qui déconne à pleins tubes, tout va bien à Lyon, les gestionnaires gèrent.