Décembre 2, 2020
Par Union Syndicale Solidaires
326 visites


Au Brésil, dans la ville de Porto Alegre, un homme noir a été tué par des agents de sécurité employés par l’entreprise Carrefour. Ce meurtre a provoqué de nombreuses manifestations de protestation contre ce crime raciste, et des excuses de la part du secrétaire général de Carrefour Brésil.

Cette multinationale est parmi les entreprises françaises une de celles ayant le plus de présence à l’étranger. La responsabilité du groupe Carrefour s’étend de la France au Brésil sur ses activités, ses employé-es, ses sous-traitants, fournisseurs…

L’Union syndicale Solidaires avec le syndicat CSP Conlutas du Brésil et les nombreux manifestants et manifestantes dénonce ce crime raciste et soutiendra leurs actions.

Elle exige que le groupe Carrefour prenne ses responsabilités, indemnise la famille de la victime, et s’engage auprès des syndicats ici, comme au Brésil et dans les 30 pays où il est présent à rompre tout lien avec des filiales, sous-traitants ou fournisseurs complices de pratiques racistes.


Documents à télécharger

Article publié le 2 décembre 2020




Source: Solidaires.org