Octobre 18, 2018
Par Marseille Infos Autonomes
166 visites

Ce 16 octobre, “l’élite de la police” collaborait activement au massacre de la Plaine, aidés par les pompiers de Marseille. Ils ont descendu de force quatre personnes opposées au chantier de la Soléam. Le quartier n’a pas tardé à réagir…

Collabos“, “Larbins de la mafia Soléam“, “Enfoirés“, “Dégagez“, et autres noms d’oiseaux ont été lancés pendant une bonne heure à l’adresse des flics cagoulés du GIPN. Les habitant.e.s et opposant.e.s au projet ont été outrés par le débordement de moyens envoyés pour la coupe des arbres du quartier. Les cagoulés ne semblaient pas faire les fiers et ne la ramenaient pas.

JPEG - 135.4 ko

Les pompiers, déjà appelé 3 fois dans la journée pour porter secours aux habitant.es blessé.e.s par les CRS, avaient ramené la grande échelle et aidaient à la manoeuvre. Ils ont, eux aussi été invectivés par la foule à coup de “Ah, on a compris : les pompiers de Marseille sont des collabos !”, “Allez, aidez les CRS à nous gazer et nous blesser, allez-y !“. Assaillis par la honte, ils baissaient la tête. Une pompière était au bord des larmes, sans doute dégoutée de participer à la démolition du quartier.

Suite à une violente charge de CRS pour faire dégager la foule, GIPN et pompiers ont decidé de partir alors qu’il restait plusieurs habitant.e.s dans les arbres que la NGE voulait tronçonner. Avaient-ils fini leur boulot ou ont ils décidés de ne plus participer au chantier ? L’avenir nous le dira…




Source: