Après les migrants, militants et banlieues, comme prédit, ce nouveau mouvement social expose la violence de la police à toute la population.

Le Cosmographe vous invite à voir (ou à revoir) Le fond de l’air est bleu en présence de l’une de ses réalisatrices.

Octobre 2016. L’État d’urgence est toujours en place et la mobilisation contre la Loi Travail s’essouffle. Quelques mois seulement après le meurtre d’Adama Traoré, quelques milliers de flics manifestent en toute illégalité, dans plusieurs grandes villes. Point de départ de la caméra qui filme ces corps bleus robotisés et menaçant, un pas à l’intérieur de cette fonction régalienne, l’autre surtout pour écouter ce que des personnes militant-e-s ou non, ont à dire sur le monopole de la violence (il)légitime. Pendant plusieurs mois, entre Paris, sa région et Marseille, nous suivons les heurts et témoignages d’hommes et de femmes, souvent jeunes, qui ont vu leur vie ou celle de leurs proches brisée par la violence du maintien de l’ordre. Réalisé par les collectifs Activideo et Medialien. La projection sera suivie d’un débat-discussion avec une des membres de l’équipe du film.

Ouverture à 19h30 pour une projection à 20h au Cosmographe au 36 rue Ferrari.

Prix libre : l’argent sera reversé aux inculpé-e-s du mouvement en cours.

https://www.facebook.com/events/200298684206793/?active_tab=about

Bande annonce :

https://www.youtube.com/watch?v=JAwV2fGaK38&fbclid=IwAR0HyES8wKJz9jsi8dzFmt5ErW612NEfKWYD55BeXjZ84gHGxYw-l65aCPw