Il y a deux ans mourait Mark Fisher, dont le travail a consisté à éclaircir la dépression collective dans laquelle nous a plongés le néolibéralisme depuis plusieurs décennies.