Le Crif, ambassadeur bis d’Israël, nous attaque !

Ainsi la lettre adressée aux membres de la communauté juive de Strasbourg par M. Pierre Haas, délégué du CRIF Alsace, pour annoncer une conférence donnée par « le Président national de la commission de lutte contre le BDS du Bnai Brith » est précise : il s’agit d’« apprendre à combattre ce mouvement ». Leur affiche cible en gras le BDS.

Cette attaque du CRIF Alsace/Bnai Brith fait partie d’un plan général, d’une campagne coordonnée, pilotée par le gouvernement d’Israël et son ambassade bis qu’est le CRIF en France :

 Conférence d’ELNET contre la campagne BDS du 9 au 11 novembre 
 Résolution Maillard à l’Assemblée Nationale 
 et, toujours en novembre, convention nationale du Crif le 17, dont une grande partie vise la défense de la politique d’Israël et… la lutte contre « la délégitimisation d’Israël » et le mouvement BDS. Ceci en présence d’une large palette de responsables politiques (Jean-Michel Blanquer, Valérie Pécresse, Martin Hirsch, Anne Hidalgo, etc.), de journalistes et de personnalités diverses.

Il s’agit là d’une attaque contre la liberté d’expression dans notre pays visant à faire taire les critiques de ce régime criminel et les moyens de lutte pour la justice, le BDS. Et, au-delà, elle ouvre la porte à d’autres attaques contre nos libertés.

Depuis des années les sionistes nous parlent de « l’importation du conflit israélo-palestinien » quand nous dénonçons l’agression du peuple palestinien par Israël. Aujourd’hui c’est bien l’Etat d’Israël qui intervient à nouveau directement en France, avec l’aide active de notre gouvernement. A l’heure où Israël bombarde et tue à Gaza, cette aide officielle de nos gouvernants est encore plus choquante.

A nous de continuer à défendre nos libertés et à lutter contre toutes les formes de racisme, tout comme pour les droits du peuple palestinien, le droit international et la campagne BDS très active en France et dans le monde [*].

Strasbourg, le 12 novembre 2019

http://www.ujfp.org/spip.php?article7500


Article publié le 15 Nov 2019 sur Nantes.indymedia.org