Juillet 29, 2017
Par Le Monde Libertaire
208 visites


Estimant que le juge administratif ne peut remédier aux violations des droits des détenus que par des mesures d’urgence, le Conseil d’État a refusé d’ordonner un vaste plan contre l’insalubrité et la surpopulation carcérale à la prison de Fresnes (Val-de-Marne).
Environ 2 500 détenus y sont incarcérés. Outre les rats et les punaises de lit qui infestent l’établissement, la surpopulation de la maison d’arrêt des hommes y dépasse 200 %. Plus de la moitié des déten




Source: