Un collectif de citoyen s’oppose à un projet d’artificialisation des terres et de constructions d’entrepôts logistiques dans l’Ouest Lyonnais.

Le Collectif QUICURY, s’est créé très rapidement après la fin de l’enquête publique sur la modification du Plan Local d’Urbanisme de la commune de Sarcey, le 06 Mai 2019. Cette modification est spécifiquement destinée à permettre la construction d’un entrepôt logistique robotisé de la SMAD (entreprise spécialisée dans la production de matériel médical) sur une parcelle jusqu’à présent définie comme agricole.

Après avoir étudié des documents complexes, truffés de nombreux acronymes, disponibles en un temps finalement très court, des citoyens ont été surpris par un certain nombre de points :

– Une information légale mais non effective pour la plus grande partie de la population, et plus grave, pour un certain nombre de nos propres élus municipaux, qui ne sont pas au courant d’un vaste projet de zone logistique devant fortement et durablement impacter notre territoire rural et notre avenir.

– La succession de 3 enquêtes publiques divisant la perception globale du projet. Grief déclaré officiellement par la Chambre d’Agriculture, la Mission Régionale de l’Autorité Environnementale et la Commission Départementale de la Préservation des Espaces Naturels, Agricoles et Forestiers du Rhône.

Des bâtiments énormes, le trafic croissant des poids lourds sur le giratoire de Tarare-Est pour la globalité des projets, l’artificialisation des terres agricoles à terme sur une centaine d’hectares, des impacts majeurs sur le paysage et l’environnement.

Un projet qui va à l’encontre des orientations nationales, régionales et même locales, rendant indispensable la modification du Plan Local d’Urbanisme et du Projet d’Aménagement et de Développement Durable des communes !

Sur les trois déclarations de projet connues, Actival, Intermarché-Weldom et SMAD :

Des engagements de créations d’emplois souvent surestimés ou se réduisant à des transferts de personnels.

– Des engagements de remise en état non tenus (A89) Induisant une légitime suspicion pour les projets inconnus à venir.

– La faible pérennisation des entrepôts logistiques déménageant pour être toujours plus gros, plus modernes et laissant emplois et friches derrière eux.

Aujourd’hui, le collectif QUICURY, du nom d’un lieu-dit impacté par ce vaste projet, regroupe quelques dizaines de citoyens, principalement des communes directement concernées par le projet, (Vindry sur Turdine, Sarcey, Saint Romain de Popey, Bully), et des associations œuvrant déjà sur les territoires des 2 communautés de communes sur lesquelles se déploie cette zone : la CCPA (Communauté de commune du Pays de l’Arbresle) et la COR (Communauté de l’Ouest Rhodanien dirigé par Michel Mercier, ancien Ministre de la justice puis Ministre de « l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire » lors du quinquennat Sarkozy).

Le but ? : Être prochainement capable de faire des propositions alternatives plus respectueuses de notre démocratie, de notre environnement, de notre territoire et de notre avenir, tout en intégrant mieux que dans un projet d’unités logistiques et son flot de camions, une évidente nécessité de réelle création d’emplois durables et de qualité, ainsi qu’une relocalisation de la production d’énergie et de la production alimentaire, conformément aux exigences à venir que définissent les récentes lois ou les incitations nationales. Concernant le territoire à énergie positive, rappeler à la COR ses engagements qui ne se retrouvent pas dans les possibilités offertes par son projet.

En clair, refusant un projet mortifère, le Collectif QUICURY a l’ambition d’être force de propositions pour une alternative, respectueuse de tous et de notre cadre de vie.

Une pétition est en ligne http://collectifquicury.wesign.it/fr , et la lutte continue pour protéger nos terres agricoles !

Le Collectif Quicury

https://quicury.frama.site

Le Collectif Quicury se bat contre un projet de construction d’entrepôts logistiques sur une centaine d’hectares de terres agricoles

Article publié le 09 Sep 2019 sur Rebellyon.info