Novembre 7, 2020
Par La Brique
196 views


aubryLes rĂ©gionales menacĂ©es ? ‹Bertrand le rĂ©sistant â€š

Depuis le confinement, Macron a hĂ©sitĂ© Ă  reporter les Ă©lections rĂ©gionales de mars 2021 « dans une logique d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral Â» et pour ne pas perturber la relance Ă©conomique du pays (les rĂ©gions ont d’importantes compĂ©tences Ă©conomiques). On se doute bien que ce n’est pas pour se prendre une taule un an avant les prĂ©sidentielles
 Il aurait proposĂ© des aides financiĂšres aux prĂ©sidents de rĂ©gion en Ă©change de ce report. Xavier Bertrand fulmine et dĂ©nonce « un chantage Â». Il avait mĂȘme dĂ©clarĂ© dans les pages du Figaro, l’officine du peuple, cette diatribe : « Un jour, Emmanuel Macron veut changer la date de la prĂ©sidentielle pour l’avancer, le lendemain il veut changer la date des rĂ©gionales pour les reculer. Les Ă©lections, ce n’est pas un jeu de dĂ©s ! DerriĂšre les Ă©lections, c’est le peuple, et le peuple on le respecte. Â» Camarade Bertrand, l’heure de la rĂ©volte a sonnĂ© !

La Balkanisation de la droite‹

Il nous faut Ă©voquer le reste des tĂ©nors de la droite locale pour les Ă©lections municipales. La clique de tout bord des installĂ©.es du Nord se soutient mutuellement : le prĂ©sident du conseil dĂ©partemental, Jean-RenĂ© Lecerf appelle Ă  voter Martine Aubry au second tour de peur de voir les Ă©cologistes au pouvoir « qui ont un cĂŽtĂ© soviĂ©tique d’avant Gorbatchev. Bref, on a le choix entre Martine Aubry et le chaos. Â» BientĂŽt les chars Russes Ă  la Porte de Paris ? De son cĂŽtĂ©, le dĂ©putĂ© Huyghe, chef de LR dans le Nord appelle Ă  voter Spillebout, Â« la seule liste d’opposition encore en lice Â». Encore un front LR-LREM anti-Ă©cologistes « pastĂšque Â», soit disant vert Ă  l’extĂ©rieur et rouge Ă  l’intĂ©rieur ?

Spillebout a des bois sur la tĂȘte

Quelle indignitĂ© ! Ce n’est pas Violette Spillebout mais trois conseillers municipaux LREM qui communiquent, via son site. Les trois mousquetaires municipaux s’offusquent de la position de Jean-RenĂ© Lecerf aux Ă©lections. L’actuel prĂ©sident du dĂ©partement du Nord est pincĂ© sur l’irrĂ©gularitĂ© et la lĂ©gitimitĂ© de son vote : « La Ville de Lille n’est pas sans savoir qu’outre le fait que Mr Jean-RenĂ© Lecerf possĂšde de longue date sa rĂ©sidence principale Ă  Marcq-en-Baroeul, celui-ci a cĂ©dĂ© le bien qu’il dĂ©tenait au 124 Boulevard de la LibertĂ© sis Ă  Lille au cours de l’annĂ©e 2019. Â» En aurait-il Ă©tĂ© de mĂȘme si celui-ci soutenait Violette Spillebout ? Le linge sale se lave en famille mais le lynchage s’expose Ă  la plĂšbe. 

Encore la Droite !‹

La droite (LR) apporte son soutien Ă  Martine Aubry (PS) ! Ce serait contre-nature, hein ! En effet, il eut Ă©tĂ© plus naturel de compter sur la droite la « plus stupide du monde Â» pour appeler Ă  voter Violette Spillebout. Disons que le bordel Ă  LREM en ce moment joue franchement dans la coulisse. On vous rappelle les faits, ValĂ©rie Petit (LREM) s’était alliĂ©e avec Marc-Philippe Daubresse (LR) pour tacler la candidate Spillebout (LREM) avec qui le torchon brĂ»le… Alors que Daubresse n’est mĂȘme pas qualifiĂ© pour le second tour, hors de question d’appeler Ă  voter pour les Ă©colos, ni pour Spillebout, de facto, la seule qui bizarrement rafle la mise, c’est Martine Aubry ! Vieux monde quand tu nous tiens…

Les rĂ©seaux socialos s’inquiĂštent‹

N’avez-vous pas vu les cadors du PS et leurs relais flipper dans les terrasses lilloises suite au sondage donnant Aubry Ă  seulement 2% devant Baly (EELV) ? Le risque est grand de voir passer Lille en « capitale verte Â» des Hauts de France. Vantant la « stature nationale Â», le poids de « l’expĂ©rience Â» d’Aubry, le discours se fait vite un peu plus pressant, on ne pourrait pas se taper le luxe de laisser le beffroi « Ă  ces incapables Â» arc-boutĂ©s sur des propositions « irrĂ©alisables Â». Tiens, on reconnaĂźt bien lĂ  un chantage habituel oĂč le terme FN a Ă©tĂ© remplacĂ© par EELV ! Faut vous dire, Monsieur, que chez ces gens-lĂ , on n’cause pas, Monsieur, on n’cause pas : on compte ! 227 voix devant !

Sauve qui peut, gare Ă  Croix !

‹VoilĂ  une bonne nouvelle pour l’équipe de « Ensemble pour Croix Â», la seule liste de gauche composĂ©e du PCF, FI, GĂ©nĂ©ration.s et de membres de la sociĂ©tĂ© civile soutenue par EELV a choppĂ© le soutien du PS. Le hic, c’est qu’il ne reste qu’une seule adhĂ©rente Ă  Croix de l’ancien astre social-dĂ©mocrate et que celle-ci est sur une autre liste conduite par Valentine Vercamer (UDI), fille du dĂ©putĂ©/maire de Hem, Francis Vercamer (UDI). Il semblerait que le vernis citoyenniste ait Ă©tĂ© grattĂ© et que le vinaigre ait pris le dessus dans l’équipe : c’est donc tout naturellement que la militante PS n’a pas mis son droit de veto au soutien de la fĂ©dĂ©ration PS du Nord Ă  la liste d’union des gauches !  RĂ©sultat : l’union gauche entre au conseil municipal de Croix (3 siĂšges), un truc qu’on a pas vu depuis…. oulĂ  !

aubry

Y’a que les imbĂ©ciles ‹qui changent pas d’avis…‹

Xavier Bonnet serait assez peu intĂ©ressant s’il ne s’était pas mis au travers de la libertĂ© de la presse lilloise en dĂ©fendant bec et ongle le Code des halles et marchĂ©s pourtant illĂ©gal sur les ventes Ă  la criĂ©e notamment de La Brique. On avait jubilĂ© lorsque celui-ci avait Ă©tĂ© limogĂ© par Aubry en 2017 aprĂšs avoir soutenu aux derniĂšres lĂ©gislatives le macroniste Christophe Itier. En mode recyclage, le voici devenu tout vert sur la liste de StĂ©phane Baly et de vanter son poste « d’adjoint Ă  la Maire de Lille, dĂ©lĂ©guĂ© Ă  la politique mĂ©morielle, aux collĂšges et lycĂ©es Â» mettant bien de cotĂ© son ancien soutien Ă  En Marche et son dĂ©barquement succĂ©dant ! T’inquiĂšte pas Xavier, on t’oublie pas !

Prenons la vie cÎté Roubaix !

Cette charmante bourgade de 96 000 habitant.es se distingue sur ses niveaux abstention : le 15 mars dernier, seulement 85 897 personnes ne se sont pas dĂ©placĂ©es aux urnes. EspĂ©rons un jour de voir la ville passer Ă  gauche grĂące Ă  cette stratĂ©gie qui sera sans doute un jour payante : on compte Ă  peine 7 listes diffĂ©rentes classĂ©es du Rouge au Rose (sur un total de 11 listes). QualifiĂ© au second tour, Guillaume Delbar, le maire sortant dont on ne sait plus vraiment l’étiquette et le docteur Karim Amrouni dont on dit qu’il est de « gauche molle Â». Mais selon Paul Zilmia, tĂȘte de liste LFI, ne s’était pas gĂȘnĂ© pour demander l’investiture en juin 2019 de LREM qui lui a prĂ©fĂ©rĂ© Delbar. C’est du propre, doc !

AbbĂ© Bertand‹

Le 31 mai, Xavier Bertrand, se met en scĂšne dans la vraie vie et sur les rĂ©seaux sociaux aux cĂŽtĂ©s des manifestant.es pour la dĂ©fense de l’usine Renault Ă  Maubeuge aux cĂŽtĂ©s des ouvrier.es. Une image d’homme proche des catĂ©gories populaires ? Pratique Ă  un an des Ă©lections rĂ©gionales oĂč il compte se reprĂ©senter et moins de deux ans des prĂ©sidentielles oĂč il veut incarner une « droite sociale Â» contre la droite macroniste
 Sera-t-il assez populaire pour vaincre Jean-Marie Bigard, le futur favori de cette Ă©lection ? 

Combien pour 30 Millions d’amis ?

Bon prince et Ă©lu par le conseil municipal de Tourcoing en mai dernier, GĂ©rald Darmanin est d’humeur charitable. Il ne peut pas cumuler son indemnitĂ© de maire et de ministre en raison de la loi sur le cumul des mandats. Il dĂ©cide donc en bon communiquant de donner l’intĂ©gralitĂ© de son revenu d’édile Ă  la SPA. Sauf que le mĂ©dia d’investigation MĂ©diacitĂ©s Lille rĂ©vĂšle que c’est parfaitement illĂ©gal : des indemnitĂ©s publiques ne peuvent ĂȘtre distribuĂ©es qu’à des collectivitĂ©s. AprĂšs la publication de cet article,  GĂ©rald se rĂ©sout Ă  vouloir faire voter une subvention publique Ă©gale au nombre de mois passĂ©s Ă  cumuler ses deux fonctions. Il serait pas ministre des comptes publics, Darmanin ?

Darmanin devra-t-il ‹rendre des comptes ?‹

Darmanin connait quelques ennuis judiciaires, il est accusĂ© de viol. Nicole‹ Belloubet vient soutenir son camarade et considĂšre que c’est « au demeurant un excellent ministre du Budget Â» entraĂźnant‹ ainsi une manifestation fĂ©ministe devant son ministĂšre. Certaines personnes disent ‹qu’il faut sĂ©parer l’artiste de l’homme : pour nous faut le jetter tout ‹entier dans les poubelles de l’Histoire qu’il affectionne tant.

pleurs

Le monde d’aprùs pendant une heure

Soir du second tour des municipales, StĂ©phane Baly (EELV) est donnĂ© gagnant sur toutes les grandes chaĂźnes pendant une heure et demie : on s’est vu.es dans le monde d’aprĂšs.
C’Ă©tait en plein bouclage. On Ă©tait en retard comme d’habitude. On regrettait dĂ©jĂ  tous les futurs dessins qu’on n’allait plus faire d’Aubry. On se voyait lui Ă©crire une lettre d’au revoir. On pensait lui accorder une rubrique sur notre site avec le best-of de tous nos dessins. ‹En 13 ans d’existence du canard, elle est apparue entre une et dix fois dans chacun de nos soixante-deux numĂ©ros. On ne comptera pas les articles parce qu’on la soupçonne, de prĂšs ou de loin, d’ĂȘtre responsable de tout ce qu’on dĂ©nonce.
Surtout, on se disait un peu fiĂšrement qu’on y Ă©tait un peu pour quelque chose. On Ă©tait content.es de lui survivre, de passer Ă  autre chose. Mais comme tout le monde le sait, finalement Martine reste maire au bout d’un interminable suspense. Elle gagne Ă  une courte majoritĂ© : 227 voix d’Ă©cart ! C’est nos camarades chats qui regrettent le plus la non-Ă©lection de Baly finalement, ils auraient bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une stĂ©rilisation gratuite. Tant pis pour les cantines municipales bios, tant pis pour la Grand-Place toute piĂ©tonne. On en reparle dans six ans. Merci aux 227 qui permettent Ă  La Brique de ne pas sortir de sa routine !

Stickmoo et Harry Cover
Dessins : LoĂŻc Six  




Source: Labrique.net