Juillet 10, 2021
Par Demain Le Grand Soir
257 visites


J’ai eu le “privilège” de côtoyer cet “écolo de choc” puisqu’il était DRH sur la région à La Poste et que j’étais élu du personnel.

Durant de nombreux mois, j’ai bataillé durement lors des différents “Comités Techniques” contre les orientations que ce monsieur nous imposait sans sourciller.

Sous fond de suppressions d’emplois, il a appliqué, sans sourciller, une politique de surpressions systématiques des bureaux de poste en campagne, puis, après ce grand massacre ( qui a abouti à la disparition de 80 % des bureaux de poste ruraux ), il s’est mis à supprimer des bureaux dans les grandes villes, comme celle de Tours notamment (dédisions soutenues par la CGC et la CFDT cependant que FO, “courageusement”, s’abstenait et que la CGT et SUD les combattaient).

Les arguments que je lui opposais était de deux natures : d’une part, la disparition des services publics de proximité faisait le lit de l’Ex-Front National (rebaptisé actuellement Rassemblement National) et, d’autre part, le fait d’être obligé de prendre sa voiture pour aller à un bureau de Poste situé à une vingtaine de kilomètres, voir plus, allait à l’encontre de toute logique écologique !

J’ignorais alors le retrouver un jour sur une liste..écolo…

Mais cela n’est guère surprenant de la part des Verts en Touraine. Il y a plusieurs années, ils nous “avaient déjà servi” l’histrion David Martin, un entrepreneur libéral, comme président des Verts 37 et l’ineffable bouffon Christophe Rossignol, un proche de Vincent Placé (c’est tout dire !) qui, après avoir raté sa percée au PS, s’était taillé un petit nid douillet au Conseil Régional de la région Centre sous l’étiquette des Verts.

Ce parti qui, dans les années 80, avait pour ambition de rénover la politique, est devenu rapidement une machine à offrir des paravents à des politiciens…

Le “cas Chisson” est intéressant dans le fait qu’il souligne qu’entre les discours portés en politique par ces gens là et leurs pratiques professionnelles, il y a un gouffre.

Cela nous éclaire aussi sur la désespérance que font naitre ces politiques de gauche qui, à l’image de leurs frères jumeaux du PS, n’ont aucune éthique, ni morale politique.

Pour rappel, C’est le PS (sous l’égide de Louis Mexandeau) qui est à l’origine de la disparition des PTT à la fin des années 80 (décision avalisée en juillet 1990) pour faire naitre France-Télécom (qui devint ensuite “Orange”) et La Poste. Quelques années après, ces deux entités étaient privatisées sous le gouvernement Jospin (auquel a participé activement un certain JL Mélenchon !) sous fond de dizaines de suicides d’employés…

ES




Source: Demainlegrandsoir.org