Janvier 3, 2022
Par Sans Nom
373 visites


Afrique du Sud : le Parlement partiellement détruit
Le Parisien, 3 janvier 2022 (extrait)

L’incendie dĂ©vastateur au Parlement sud-africain au Cap, qui s’était dĂ©clarĂ© tĂŽt dimanche matin et a rĂ©duit l’enceinte de l’AssemblĂ©e nationale en cendres, Ă©tait maĂźtrisĂ© lundi matin, selon les pompiers. L’ampleur des dĂ©gĂąts n’a pas encore Ă©tĂ© Ă©tablie mais l’enceinte de l’AssemblĂ©e nationale a Ă©tĂ© complĂštement dĂ©truite. « Le plus gros des dĂ©gĂąts est sans doute dans ce bĂątiment qui ne pourra pas ĂȘtre utilisĂ© avant des mois », selon M. Carelse. Le vaste Ă©difice est composĂ© de trois parties : un bĂątiment accueillant l’actuelle AssemblĂ©e nationale, un autre abritant la chambre haute du Parlement nommĂ©e le Conseil national des provinces, et la partie historique la plus ancienne oĂč se rĂ©unissaient auparavant les parlementaires.

Le feu a dĂ©marrĂ© dimanche vers 5 heures (3 heures GMT) dans l’aile la plus ancienne achevĂ©e en 1884, aux salles recouvertes de bois prĂ©cieux. Les parties les plus rĂ©centes ont Ă©tĂ© construites en 1920 et 1980. Selon les premiers Ă©lĂ©ments de l’enquĂȘte, le feu s’est dĂ©clenchĂ© dans deux foyers distincts. Et une fermeture de l’arrivĂ©e d’eau a empĂȘchĂ© le systĂšme d’extinction automatique de fonctionner correctement. Un rapport doit ĂȘtre remis dans les 24 heures au prĂ©sident Cyril Ramaphosa, qui s’est rendu sur place dimanche.



Un homme de 49 ans a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© dans l’enceinte du Parlement
. Il a Ă©tĂ© inculpĂ© pour « vol avec effraction, incendie criminel » et il sera poursuivi pour avoir menacĂ© une propriĂ©tĂ© de l’Etat, a prĂ©cisĂ© dans un communiquĂ© l’unitĂ© d’élite de la police sud-africaine, les Hawks. Il doit ĂȘtre prĂ©sentĂ© Ă  la justice mardi. C’est la seconde fois en moins d’un an que le Parlement est endommagĂ© par les flammes. Un incendie rapidement circonscrit s’était dĂ©clarĂ© en mars. Le Cap est depuis 1910 le siĂšge du Parlement, le gouvernement est installĂ© Ă  Pretoria. En fĂ©vrier 1990, le dernier prĂ©sident sud-africain blanc mort en novembre, FW de Klerk, y avait annoncĂ© la fin du rĂ©gime raciste d’apartheid.


Incendie du Parlement en Afrique du Sud: plusieurs pistes Ă©tudiĂ©es, un suspect arrĂȘtĂ©
RFI, 3 janvier 2021

L’Afrique du Sud dĂ©bute l’annĂ©e 2022 sans Parlement. Un incendie a ravagĂ© dimanche 2 janvier le complexe parlementaire, en plein centre-ville du Cap, des bĂątiments classĂ©s comme site historique par l’Afrique du Sud. Un homme de 49 ans a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© et doit comparaĂźtre devant un tribunal mardi.

On ne sait pas ce qui a dĂ©clenchĂ© cet incendie, et cela soulĂšve beaucoup de questions dans le pays. Pour le moment, les autoritĂ©s ne tranchent pas entre la piste accidentelle et la piste criminelle. Des dispositifs anti-incendie n’ont pas fonctionnĂ© pour prĂ©venir le feu, notamment un systĂšme d’arrosage automatique dont les valves Ă©taient fermĂ©es, selon les autoritĂ©s.

La police a Ă©galement arrĂȘtĂ© un suspect dimanche, il est poursuivi pour « effraction, vol et incendie criminel ». Cet homme de 49 ans aurait Ă©tĂ© surpris en possession d’objets volĂ©s, aprĂšs ĂȘtre entrĂ© de façon illĂ©gale au sein du complexe. Il doit comparaĂźtre devant les tribunaux demain, mardi.

La façade du Parlement, avec ses briques rouges et ses colonnes blanches, est toujours intacte, mais Ă  l’intĂ©rieur de nombreuses parties ont Ă©tĂ© ravagĂ©es, dont la chambre principale de l’AssemblĂ©e nationale. La toiture est presque entiĂšrement dĂ©truite.




Source: Sansnom.noblogs.org