DĂ©cembre 18, 2021
Par Le Monde Libertaire
209 visites


‱ Auteur : Textes LĂ©o FerrĂ©
‱ Adaptation Jean PĂ©trement
‱ Mise en scĂšne : Lucile PĂ©trement
‱ Avec : LĂ©onard StĂ©fanica, Jean PĂ©trement

L’espace d’une gĂ©nĂ©ration, elle n’est pas si grande la distance entre un pĂšre et un fils, elle est mĂȘme bienvenue lorsqu’elle permet au pĂšre de jouer le rĂŽle d’éclaireur sur les sentiers de la poĂ©sie perchĂ©e dans les Ă©toiles.

Le pĂšre voudrait partager avec son fils la passion qu’il Ă©prouve pour la poĂ©sie de LĂ©on FERRE, il lui offre son cƓur en vĂ©ritĂ© mais le fils musicien debout sur son cheval fougueux regarde les pierres qui se dressent sur son chemin. Il est dĂ©couragĂ©, il perçoit le gouffre entre son dĂ©sir de crĂ©ation et le monde qui l’entoure. Il est prĂȘt Ă  lĂącher les rĂȘnes, Ă  renoncer. La voix de son pĂšre trop lointaine, il l’associe Ă  son dĂ©senchantement.
Mais le pĂšre, lui, sait bien que le doute fait partie du processus crĂ©atif de tout artiste et l’exhorte de plus belle Ă  s’exprimer.

Étonnamment Ă  partir des seuls textes de LĂ©o FERRE, tirĂ©s principalement des Chants de la fureur, Jean PETREMENT rĂ©ussit Ă  instaurer le dĂ©bat entre un pĂšre et un fils en quĂȘte de retrouvailles, la sensation du passĂ© Ă©tant elle toujours Ă  venir.

D’ailleurs, le temps pour le poĂšte est d’ordre musical et qu’importe les ritournelles, LĂ©o FERRE n’a cessĂ© de piaffer mais sous les sabots du cheval au galop, nous avons entendu aussi la terre soulevĂ©e, celle qui soupire, gĂ©mit, rote et soudain peut devenir Ă©lĂ©giaque, lyrique, parler des larmes dans la poussiĂšre.

Le spectacle réellement intense permet de découvrir
le talent de LĂ©onard STEFANICA qui interprĂšte des chansons de LĂ©o sur des musiques Ă©lectro-acoustiques

Jean PETREMENT quant à lui dans le rÎle du pÚre, donne toute sa dimension intérieure aux poÚmes qui se déploient sur le mode de la pensée, intemporelle.

Mise en scĂšne avec une belle sobriĂ©tĂ© par Lucile PETREMENT, cette crĂ©ation originale et bouleversante immerge le spectateur dans l’univers de LĂ©o FERRE avec une saisissante profondeur.

Nous voici en quelque sorte au cƓur du bateau ivre de Rimbaud, dont la proue serait LĂ©o FERRE lui-mĂȘme.

​ Au ThĂ©Ăątre de l’ESSAION 6, rue Pierre au lard 75004 PARIS –
​ Du 22 Novembre 2021 au 17 Janvier 2022. Les lundis Ă  19 H 00.




Source: Monde-libertaire.fr