Le film de février :

Le Baiser de la femme araignée

De Hector Babenco, 1985, 115 min.

19 h : auberge espagnole ; 20 h 30 : projection

Valentin, un révolutionnaire issu des classes bourgeoises, barbu et à l’apparence macho, a été incarcéré et torturé pour ses convictions politiques. Molina, un étalagiste homosexuel exubérant, est né dans les bas quartiers et a été arrêté pour détournement de mineurs. Tout sépare ces deux hommes qu’on enferme dans la même cellule. Pour oublier la solitude de leurs nuits, Molina fait partager à Valentin les rêves qu’il

puise dans les vieux films peuplant sa mémoire. Alors que l’animosité des deux détenus se transforme en amitié, une toile de trahison se tisse autour d’eux, mettant à l’épreuve leur confiance mutuelle et leur esprit de sacrifice.

Mêlant la réalité carcérale à un imaginaire débridé, Hector Babenco dresse un portrait obscur des répressions sexuelle, idéologique et physique sous le joug d’un régime totalitaire.

Séance unique et gratuite !