Mai 7, 2022
Par Marseille Infos Autonomes
231 visites

L’État français achète au prix fort une ferme dans les Cévennes gardoises, pour y établir un camp d’entraînement de la Légion étrangère.

Alors que le foncier est inaccessible pour les classes populaires (sous la pression des résidences secondaires et de l’industrie touristique), voila que l’armée s’approprie une ferme sur la commune de Saint Jean du Gard (30), ainsi que quelques hectares de terres agricoles, afin d’y effectuer des entraînements en sous-bois et de pouvoir bénéficier d’une base dans le Nord du Gard, d’où il est prévu que celle-ci rayonne dans la région.

L’armée s’est aussi acheté une ferme sur la commune de Tournemire (12), aux pieds du Larzac : les milliers d’hectares qu’elle détient actuellement ne lui suffisent plus !

Derrière ces achats et projets de camps d’entraînements en zone rurale, c’est à un déploiement militaire inédit que nous assistons, dans le contexte d’une remilitarisation de la société.

Après plusieurs incursions de l’armée dans le secteur, une grande marche est organisée, contre la militarisation des vallées cévenoles, le 8 mai 2022.

Départ à 9h30 Place Carnot (St-Jean du Gard)

Rassemblement/repas partagé à 12h30 au Col St Pierre (accessible en voiture – report au 15 mai en cas de forte pluie)

Venez nombreu-ses-x !

Tract et affiche ci-joints.










Source: Mars-infos.org