L’interurgence, qui regroupe des paramédicaux urgentistes, syndicalistes ou non, luttant contre la casse systématique de l’hosto, est à l’appel de ce rassemblement :

« Nous tiendrons le cap. Nous sommes toujours présents et déterminés pour que la voix des personnels de terrain soit entendue et pas seulement celle des mêmes pontes habitués des couloirs du ministère. » Alors que les concertations stagnent, que la méthode reste floue et que les espoirs commencent à s’amenuiser sur la tenue du Ségur, retrouvons-nous à nouveau le 16 juin sur les pavés et devant les hôpitaux !

Parce que le changement ne pourra venir que du rapport de force et de la mobilisation par le terrain pour infléchir sur les décisions à venir ces prochaines semaines.



Mobilisation des soignants en Novembre 2016, ça date pas d’hier


Article publié le 05 Juin 2020 sur Paris-luttes.info