Janvier 26, 2018
Par Union Syndicale Solidaires
294 visites


Mai et juin 1968 ne furent pas qu’une rébellion étudiante, pas plus qu’on ne saurait la restreindre à une simple révolution culturelle des mœurs. Ce fut une grève générale inédite, en France la plus importante du 20ème siècle avec neuf millions de grévistes, ce fut une crise sociale, politique où s’est posée concrètement la question non seulement des pouvoirs, mais du pouvoir politique lui-même. Au cours de ces semaines une profonde aspiration des individus à décider collectivement de leur présent et de leur futur, dans les lieux de travail, dans les quartiers et les campagnes est apparue ; loin de s’éteindre, elle s’est renforcée dans les années suivantes.

Voir l’appel à témoignages et contributions (cf en fichier joint) en vue de la journée du 26 mai dont l’Union syndicale Solidaires est coorganisatrice. Pour les camarades de Solidaires, en plus de l’adresse [email protected], merci de transmettre vos propositions à [email protected] et [email protected].





Source: