Mars 3, 2018
Par Rebellyon
163 visites

« Notre ami Mike a été tué cette nuit par la police à Lausanne. La maison est en deuil. Nous avons besoin de soutien » Voilà ce que l’on peut lire sur la page facebook du collectif Jean-Dutoit.

A la suite d’un contrôle près de la gare « il a été maîtrisé par la force puis menotté. Juste après son immobilisation, [il] a fait un malaise et perdu connaissance » apprend t-on dans le 24heures qui relaie la version policière.

Blessé à la tête, il est décédé à l’hôpital.

Cette nuit la police a encore tué, comme elle a tué Lamin il y a trois mois, comme elle a tué Hervé il y a un an, comme elle a battu Claudio et tant d’autres.

Entre rage et tristesse, un rassemblement a lieu ce soir 1er mars, depuis 18h à la Place de la Riponne.

150 personnes sont parties manifester au cris de « We want Mike » et « Fight Police ». Malgré un long arrêt devant l’hôtel de police, ceux-ci ne se sont pas montrés.

A 20h, arrivé.e.s devant la gare. Une voiture de pompiers a foncé dans la foule, et s’est arrêtée une centaine de mètres plus loin.

A 20h30, après un long arrêt, les 150 personnes, peiné.e.s mais déterminées ont repris la marche et empruntent la rue Chaudron. La police observe de loin, mais fait profil bas.

La police tue en Suisse, et souvent.

24 octobre 2017, Lamine Fatty

6 novembre 2016, Hervé Mandundu

18 avril 2010, Umüt Kiran, tué par balle dans une course poursuite

17 mars 2010, X nigérian tué sur le tarmac de Zurich lors de son renvoi forcé

11 mars 2010, Skander Vogt, asphyxié dans sa cellule de la prison de Bochuz

Aidez-nous à faire la liste !!!! écrivez-nous à [email protected]




Source: