Stand BDS France Montpellier, samedi 16 février 2019, Place de la Comédie

Sous la protection des Gilets jaunes le stand de la Campagne BDS France était à nouveau place de la Comédie samedi 16 février  pour dénoncer les actes antisémites et répondre aux attaques désignant les Gilets jaunes et BDS comme coupables directs et indirects des actes  commis à Paris le week-end dernier. Deux grands panneaux (très lus) et un tract reprenant pour l’essentiel le communiqué de l’UJFP a été diffusé à un millier d’exemplaires aux passants et aux plus de 2 000 manifestants Gilets Jaunes et quelques CGT dans une ambiance de fraternité et de camaraderie. Il y avait d’un côté le pouvoir et ses alliés sionistes (CRIF et Cie.) et de l’autre les Gilets Jaunes et le BDS ripostant contre la criminalisation des mouvements sociaux tissant chaque samedi de nouveaux liens.

tracts2

Des tracts bien reçus et lus…

tracts

                                      DES ACTES ANTISÉMITES INTOLÉRABLES !

Des tags antisémites : croix gammées sur le portrait de S. Weill, l’inscription « Juden » sur une boutique Bagelstein et la dégradation du lieu de mémoire d’Ilan Halimi sont apparus dans le week-end du 9 au 11 février à Paris. Les tags portent la marque d’un antisémitisme qui s’inscrit dans la période nazi qui a conduit au génocide des juifs. C’est sans aucun doute la signature de l’extrême droite. Il y a peu d’information sur la dégradation du lieu de mémoire de Ilan Halimi mais la concomitance des actes et leur nature permet de supposer une même origine. Nous condamnons vivement ces actes.

Tags antisémites

UNE INSTRUMENTALISATION POLITICO-MÉDIATIQUE INADMISSIBLE

Malgré la signature d’extrême droite de ces tags,  le CRIF déclare dès le samedi 10 février 9h du matin : (…) #AntisemitismeHier, les manifestations des Gilets Jaunes ont donné lieu à des actes de violences intolérables. Un tag antisémite des plus ignobles a été découvert sur la vitrine d’une boutique Bagelstein. (…). Accusant ainsi directement les Gilets jaunes de cet acte criminel.

Le journal Libération publiera le lendemain un article dans lequel le propriétaire de Bagelstein affirme : «Cela n’a rien à voir avec la manifestation. La manifestation n’est absolument pas passée dans notre quartier, et ce tag de toute façon a été effectué bien avant que la manifestation ne commence».

Qu’à cela ne tienne, les 10 et 12 février le CRIF continuera d’accuser les Gilets jaunes dans ses communiqués.

Le BNVCA (Bureau National de vigilance contre l’antisémitisme) officine sioniste dirigée depuis Israël où réside son président n’est pas en reste et s’insurge : « (…) qu’aucune mesure “Pénale ni Administrative” n’est  à la hauteur de la gravité des agissements des coupables, ni de cette situation notamment contre BDS et ses activistes qui, partout dans l’hexagone, organisent des manifestations sauvages d’incitation à cette haine d Israël qui pousse immanquablement à l’acte anti juif. « (…) rendant ainsi BDS responsable de ces actes antisémites.

Le 11 février c’est le ministre de l’intérieur C. Castaner qui, dénonçant ces mêmes faits,  va fournir la « cible » : les Gilets Jaunes et leur « violences » contre les élus du gouvernement. En faisant l’amalgame entre les attaques contre les élus et l’antisémitisme il fournit « l’accroche » qui va déclencher la ruée médiatique. Il déclare  : » « L’antisémitisme a progressé de 74% l’année écoulée ». On trouvera dans Mediapart un article éclairant cette façon de présenter les choses. https://blogs.mediapart.fr/jerome-latta/blog/140219/actes-antisemites-un-pourcentage-est-il-une-information-0

graphic

(Quoiqu’il en soit ces actes antisémites sont bien évidemment intolérables, n’y en aurait-il qu’un seul !)

La machine politico-médiatique est bien rodée. De la même manière que le terrorisme et les attentats ont été instrumentalisés contre les quartiers populaires et les musulmans, l’antisémitisme est aujourd’hui utilisé par les mêmes (pouvoir et sionistes) contre les mouvements sociaux (Gilets jaunes et BDS). Alors même que tout indique que c’est l’extrême droite qui est à l’origine de ces actes !

Mais visiblement l’extrême droite n’est pas la préoccupation du tandem (Gouvernement-CRIF etc.), pas plus que de Netanyahu qui s’acoquine avec tous les chefs de gouvernement d’extrême droite de la planète pourtant ouvertement antisémites…

Combattre l’antisémitisme et ceux qui l’alimentent

panneau2

IMG_4221

 

Source: http://www.bdsfrance.org/lantisemitisme-ne-passera-pas/ -