L’anarcho-syndicalisme espagnol entre syndicalisme industrialiste et communisme libertaire (1910-1936) [1re partie]

La première partie (50 minutes) comporte :

Une brève histoire de l’anarchisme espagnol et des luttes des classes populaires espagnoles de 1868 à 1910 ;

Une histoire de la création de la CNT en 1910 dans un contexte d’apogée du syndicalisme révolutionnaire ;

Une comparaison de l’évolution de l’anarcho-syndicalisme espagnol et du syndicalisme révolutionnaire français au cours des années 1910-1920 ;

Une histoire de la guerre sociale en Espagne entre 1917 et 1923 : grève générale des loyers, émeutes alimentaires, « auto-réductions », terrorisme patronal et auto-défense armée ;

Une analyse des rapports des anarchistes espagnols à la révolution russe et à la dictature de Primo de Rivera ;

Un résumé des débats au sein de l’anarchisme espagnol des années 1920 au sujet du travail, de l’industrie, du capitalisme, du communisme libertaire, du contrôle ouvrier et du syndicalisme ;

Une histoire de la renaissance de la CNT après la chute de la dictature de Primo de Riveira (1930) ;

Une analyse de la double nature de la CNT, entre syndicat revendicatif et contre-société à finalité communiste libertaire et à facettes multiples (bibliothèques libertaires, aide aux sans emploi et aux migrant-e-s, groupes de femmes, de naturistes et de végétariens, journaux anarchistes, revendication d’un « droit à la ville »).

L’anarcho-syndicalisme espagnol entre syndicalisme industrialiste et communisme libertaire (1910-1936) [2e partie]

La deuxième partie (40 minutes) comporte :

Une histoire des débats entre syndicalistes « industrialistes » et communistes libertaires entre 1931 et 1936, notamment à l’aune de la scission de 1931, de l’échec des insurrections de 1932-33, des conséquences de la crise mondiale de 1929 et du revirement spectaculaire du théoricien anarchiste Santillan ;

Une description du programme communiste libertaire d’Isaac Puente de 1933, et son influence sur la motion au sujet du communisme libertaire et son triomphe lors du Congrès de Saragosse de 1936 ;

Une conclusion au sujet du dédoublement de l’anarchisme espagnol à partir de juillet 1936, entre communistes libertaires et bureaucrates syndicaux industrialistes.


Article publié le 02 Août 2020 sur Paris-luttes.info