Avril 19, 2016
Par Rebellyon
186 visites


C’est en lisant Bastamag que l’on apprend qu’une partie du budget de la ligne à grande vitesse devant rejoindre Lyon et Turin (TAV), celle qui devait être versée par Grenoble, vient de disparaître.

Le 18 avril au soir, la majorité écologiste et citoyenne de la ville de Grenoble a voté le désengagement du protocole de financement signée par la majorité socialiste précédente. 130 millions d’euros, c’est ce que devaient verser ensemble le département de l’Isère, la communauté d’agglomération et la ville de Grenoble dans la future ligne TGV. Avec ce vote actant son retrait, Grenoble est la première collectivité à se désengager.

Ce retrait est un coup dur pour les promoteurs du Lyon-Turin et un engagement à continuer le combat contre ce projet âgé de 25 ans. De l’État à la ville de Lyon, il reste des acteurs publics à dégoûter d’utiliser leur fric (environ 30 milliards d’euros de budget total) pour cette infrastructure gigantesque, absurde et inutile.

Pour plus d’informations sur le combat contre ce projet, vous pouvez consultez tous les articles publiés par Rebellyon sur le sujet en cliquant ici.

Publiez !

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info




Source: