Août 10, 2017
Par Union Syndicale Solidaires
369 visites


« Coupable d’avoir aidé des migrants », Cédric Herrou, militant de la solidarité, a été condamné par la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence à quatre mois de prison avec sursis.

Le MRAP dénonce cette décision qui contribue à la criminalisation de l’aide aux migrant-e-s. Non, la solidarité n’est pas un délit ; sans elle, l’accueil des migrants, une exigence humaine, ne pourrait être assuré.

Elle pallie les manques du gouvernement et de sa politique irresponsable de rejet des migrants.

Le MRAP réaffirme « si la solidarité devient un délit, nous demandons à être poursuivi pour ce délit »

Paris, le 8 août 2017




Source: