Un point quotidien (ou presque) sur le mouvement. Par contre cette revue de presse reste grandement tributaire de la couverture de la mobilisation par les médias, ce qu’ils ne font pas forcément. Alors envoyez vos infos de grève à MIA sur [email protected], ou encore mieux proposez-les directement sur le site !

La manif

150.000 personnes à Marseille, le plus grand cortège depuis très longtemps. Des dizaines de milliers d’autres à Aix, Toulon, Draguignan, Arles, Avignon, Digne les Bains, Manosque…


La revue de grève #1 : Une mobilisation sans précédent à Marseille

La revue de grève #1 : Une mobilisation sans précédent à Marseille

À Marseille, le cortège syndicale est allé du Vieux Port à la Porte d’Aix via la Joliette. Des gilets jaunes ont bloqué les Terrasses du Port puis l’accès à l’autoroute du littoral avant d’être délogés.


La revue de grève #1 : Une mobilisation sans précédent à Marseille

Une manif sauvage est ensuite partie direction St Charles, a tenté de bloquer l’autoroute, puis s’est dirigé vers le centre-ville. Une AG s’est tenue dans le centre Bourse avant d’être violemment expulsée. Voir Décembre noir contre le gouvernement, suivi de la mobilisation !.


La revue de grève #1 : Une mobilisation sans précédent à Marseille

Blocage de l’autoroute vers St. Charles

Les blocages

Dès 3h du matin, des dizaines de personnes bloquaient le dépôt RTM de la Rose, en dehors de l’action plus posée organisée par FO.


La revue de grève #1 : Une mobilisation sans précédent à Marseille

Vers 8h du matin, c’est le boulevard Sakakini qui a été bloqué par une barricade enflammée. Des chauffeurs de taxi ont quant à eux fait une opération escargot de Mazargues au Vieux Port.


La revue de grève #1 : Une mobilisation sans précédent à Marseille

De nombreux lycées ont été bloqués, mais la presse n’a parlé que du lycée Thiers (1er)… pour ne parler que du plus huppé du centre-ville. Voici aussi une photo du blocage du lycée St Charles (1er).


La revue de grève #1 : Une mobilisation sans précédent à Marseille

La revue de grève #1 : Une mobilisation sans précédent à Marseille

La fac St Charles a également été bloquée, et ce blocage a aussi paralysé par la gare routière.


La revue de grève #1 : Une mobilisation sans précédent à Marseille

On pourrait parler des raffineries bloqués, des dizaines d’actions de blocages de bretelles d’autoroute dans la région, mais la palme revient sans doute au rond point de Lavéra, bloqué avec des pins abattus.


La revue de grève #1 : Une mobilisation sans précédent à Marseille

Et enfin, les urgences de la Timone ont été bloqué quelques heures ce soir par des personnels soignants en protestations contre leur direction.

Transports

Ce matin, les salarié.es de la RTM étaient très mobilisé.es. Selon La Provence, il y avait une rame toutes les 20mn sur le M1, une toutes les 25mn sur le M2, une toute les 10mn sur le T2 (Blancarde-Réformés) et aucune sur les T1 et T3. Pour les bus, une soixantaine de lignes sont arrêtée.s à 100%, une quinzaine devrait circuler normalement, et 4 de manière partielle.

Sabotage de la ligne TGV Paris-Marseille

Pour ce qui est des trains, la SNCF annonçait 1 train sur 10 pour les TGV et intercités, 1 sur 5 pour les TER, 1 sur 6 pour les Ouigo.

Une installation électrique a été incendiée dans la Drôme sur la ligne Paris-Marseille pour bloquer les TGV, qui ont été obligé de prendre la ligne normale. Solution efficace pour empêcher les quelques non-gréviste de saboter le mouvement !

À 8H30, L’aéroport de Marseille-Provence annonçait déjà 58 vols annulés sur 200. Au national Air France a annulé 1/3 de ses vols intérieurs.

Les chiffres

Les chiffres, les chiffres ! Outre la sempiternelle « selon les syndicats » (150.000 à Marseille), « selon la Préfecture » (25.000, ils n’ont pas peur du vraisemblable), on a eu droit à une avalanche de chiffres dans les médias : nombre de trains qui roules, pourcentage d’écoles ouvertes, de tel ou tel profession en grève etc. Le plus prolifique, La Provence, affichant sans surprise les chiffres du gouvernement et des keufs en titre et premier paragraphe, ceux des syndicats en bas d’article. Même quand le gouvernement se contorsionnait de manière assez ridicule avec des formules tels que tant de gréviste dans la fonction publique si on exclut la Poste et les enseignants…

Pour faire court, au national, près de 45% de la fonction publique était en grève. À la SNCF, de 75 à 85% des contrôleurs et conductrices étaient en grève, chez les enseignant.es du secondaire d’Aix-Marseille, 75% aussi, 50% chez les employé.es municipaux.

Les avocat.es et les greffier.es étaient en grève aussi, toutes les audiences ont donc du être renvoyées aujourd’hui, sauf celles où la personne n’était pas défendue par un.e avocat.e. Il n’y avait pas non plus d’avocat.e commis d’office pour les gardes à vue.

On se retrouve demain, sur les piquets et les barricades !

Et pour finir, la BAC en ballade…


La revue de grève #1 : Une mobilisation sans précédent à Marseille

La revue de grève #1 : Une mobilisation sans précédent à Marseille

bacqueux


La revue de grève #1 : Une mobilisation sans précédent à Marseille

Article publié le 06 Déc 2019 sur Mars-infos.org