Mars 16, 2020
Par Lundi matin
348 visites


Tout cela paraît soudain si lointain, et si désuet. Pourtant, c’était seulement le 25 janvier, à L’échangeur. À l’époque, il y avait encore des théâtres, et qui pouvaient même ouvrir leurs portes à 600 personnes trouvant à redire à l’ordre des choses.

Voici donc les deux dernières captations de cette journée déjà contemporaine du coronavirus, mais qui ne le savait pas encore tout à fait. Judith Pigneur et la Parisienne libérée fermaient admirablement le ban. Vous le verrez, il y était question d’effondrement et de confinement, mais sur un plan un peu différent.

Si l’armée et le virus l’autorisent, et comme nous sommes un peu opiniâtres, il y aura une seconde journée « la révolution est une question technique » à L’échangeur le dernier samedi de mai. Elle portera sur la métropole, thème que l’actualité ne cesse de rendre plus obsédant. Pour ceux que cela intéresse, qui veulent nous faire part de suggestions ou ont des questions à poser au sujet de ces journées, il leur suffit d’écrire à : inst.hyperion at protonmail.com

Bon visionnage !

Judith Pigneur – Extrativisme et Terres Rares

La Parisienne libéreé – Le nucléaire c’est fini

[Pour lire ou relire la présentation générale de la journée et le programme, c’est ici : La révolution est une question technique.]

Pour revoir les deux premières salves d’interventions de cette journée :

Jacques Fradin – Anaël Marrec

Fanny Lopez – Hauke Benner

Pierre Musso – Alexandre Moatti – Sabu Kohso




Source: Lundi.am